Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Les voies de la durabilité : comment le marché des smartphones peut s'améliorer

Les voies de la durabilité : comment le marché des smartphones peut s'améliorer

L'empreinte écologique et sociale des smartphones est dévastatrice. Tant l'extraction des matières premières pour les nouveaux équipements que l'élimination d'une grande partie des anciens équipements se font au détriment de la nature et de la santé des travailleurs. Un cycle fermé, qui rendrait justice au concept de "recyclage", n'existe que pour une petite partie des composants. Cependant, certains efforts en cours redonnent l'espoir que cette folie pourrait être jugulée.

J'ai parlé à plusieurs experts dans le domaine de la durabilité technologique et je suis optimiste. Même si la surexploitation pour la production de nouveaux smartphones se poursuit, le nombre d'options de recyclage progresse.

Sommaire

Stimuler la circulation : un dépôt pour smartphones

L'entreprise du land allemand de Hesse, Shiftphones, montre que les smartphones ne doivent pas être produits en masse. Surtout, le fabricant a pris en compte dès le départ que l'équipement lui reviendra à la fin de son utilisation. Avec une caution d'environ 20 euros par smartphone, les clients sont certainement encouragés à le faire.

Depuis l'introduction de notre dépôt de matériel, nous avons pu sauver un grand nombre d'appareils des tiroirs où ils auraient probablement été oubliés. La consigne incite également les utilisateurs à rendre leurs appareils usagés/non utilisés et à ne pas les jeter par erreur avec les ordures ménagères.

(Manuel Suhre, attaché de presse, Shift GmbH)

Pour une relation plus longue : pouvoir réparer soi-même les smartphones

Une chose est claire : l'écran et la batterie sont les points faibles des smartphones. Alors que le premier se brise lors des chutes et des impacts, la seconde s'use en raison du processus de vieillissement chimique. Alors pourquoi ne pourrait-on pas les réparer rapidement et à moindre coût ?

Mis à part Apple, les smartphones des grands fabricants étaient relativement faciles et peu coûteux à réparer jusqu'au Galaxy S6 de 2015. Sur les téléphones portables Samsung, nous pouvions retirer la coque en plastique à l'arrière avec juste un ongle et remplacer la batterie située en dessous. Cela coûtait environ 20 euros sur eBay, et un peu plus sur le site en ligne de Samsung. 

Aujourd'hui, cela n'est possible uniquement qu'avec des "téléphones équitables". Ces marques sont des outsiders dont les ventes totales sont inférieures au simple budget marketing de Huawei, Samsung ou Apple. Les Hessois sont idéalistes et affirment même : 

"En tant qu'entreprise sociale, nous renonçons délibérément aux mesures de marketing et aux budgets publicitaires. Les excédents vont à la durabilité et à la justice sociale. À cet égard [...] la "génération alarmée" n'a probablement qu'une connaissance rudimentaire du fait qu'il existe des entreprises comme SHIFT (ou d'autres)".

AndroidPIT fairphone 3 Taken Apart
Ouvrir, remplacer la pile, fermer. Votre appareil ne fonctionne pas ? Tout est de ma faute. / © NextPit

Mais que peuvent faire la majorité des personnes qui possèdent un smartphone avec une batterie bloquée ?

Les cafés de réparation sont en hausse

J'ai demandé à Philipp Sommer, de l'Aide Allemande à l'Environnement, de me donner au moins une petite lueur d'espoir concernant l'électronique durable. Il m'a répondu que le nombre de cafés de réparation de smartphones augmentait apparemment régulièrement. Au cours de réunions informelles, des professionnels ou des personnes techniquement compétentes conseillent les personnes ayant des objets cassés et les aident à les réparer.

repair cafe top down 2019 11 22
Visite du café de réparation : "Cassé ? N'existe pas" / © NextPit

Suivant la devise "Battez-vous et réparez vos smartphones", de plus en plus de gens ne sont pas découragés par les fabricants et amènent leurs compagnons numériques qu'ils croyaient cassés. Même si la garantie a expiré depuis longtemps, il existe toujours des pièces de rechange quelque part et des moyens d'éviter de racheter un nouvel appareil.

Mais qu'en est-il des logiciels ?

Les logiciels demeurent un autre point sensible du point de vue du développement durable. Les fabricants de smartphones sont pratiquement les seuls à pouvoir contrôler si votre appareil reçoit ou non des mises à jour. Cela est essentiel, car sans correctifs de sécurité réguliers, les pirates auraient plus de facilité pour voler vos données.

Malheureusement, même les fabricants "durables" comme Fairphone et Shiftphones n'ont pas encore trouvé de remède à ce problème. Rien n'est possible sans le soutien d'Android, car les fabricants de puces et Google appliqueront tous les deux des restrictions à un moment donné. Les fabricants de puce ne fourniront plus de nouveaux conducteurs et laisseront donc des brèches de sécurité ouvertes. Quant à Google, il lancera des mises à jour pour une nouvelle version d'Android qui ne sera plus compatible avec les anciens appareils. Le Fairphone 2 demeure toutefois un cas à part puisqu'il a obtenu une mise à jour sur Android 7 Nougat grâce à une dérogation spéciale, malgré le fait qu'il ne remplissait pas les exigences d'OpenGL 3.1.

Le Fairphone 3 bénéficie actuellement d'une "garantie de mise à jour de cinq ans" comme l'a confirmé le siège social de l'entreprise basée à Amsterdam. Ses mises à jour expireront donc en septembre 2024. Les pièces de rechange doivent être disponibles pour la même durée.

Garantie des pièces de rechange de la zone grise

Sur le plan juridique, la situation des pièces de rechange est particulièrement mal réglementée. Un produit ne peut réellement être réparé que lorsqu'il est sous garantie. Des fabricants comme Apple ou Samsung ont souvent le monopole des pièces détachées et les proposent donc parfois à des prix exorbitants.

Lorsque j'achète un smartphone, je ne sais pas combien de temps les pièces de rechange et les mises à jour logicielles seront disponibles. Les lignes directrices de l'UE pour une conception plus écologique sont encore en cours d'élaboration. Philipp Sommer rapporte que l'Allemagne, en particulier, a été en désaccord à plusieurs reprises avec ces efforts au niveau européen.

La France, en revanche, donne le bon exemple et va bientôt introduire un nouveau label. Un indice de réparabilité (similaire à l'indice iFixit) sera destiné à indiquer aux consommateurs s'ils peuvent réparer leur appareil sous leur propre responsabilité. 

Nous possédons ce que nous achetons

Les fabricants de smartphones sont particulièrement fermés en ce qui concerne les systèmes d'exploitation. Avec les shiftphones, Fairphone mais aussi avec OnePlus, on accède à davantage de choses. Manuel Suhre explique :

"En ouvrant ou en installant des systèmes d'exploitation alternatifs, le client ne subit aucune perte de garantie. Notre Shift-OS (basé sur Android) est également disponible en version allégée (sans les services Google). En outre, nous entretenons de bons contacts avec les communautés d'OS alternatifs (Lineage, UBports [anciennement Ubuntu Phone, ndlr]) et nous fournissons un support ROM personnalisé afin que nous puissions obtenir de nouveaux patchs même après l'arrêt officiel de la mise à jour".

Cette recherche d'indépendance suit une approche plus radicale avec le smartphone Linux Librem 5 développé par une start-up américaine qui a travaillé conjointement avec le développeur de matériel allemand Nicole Färber. Ce téléphone peut faire exactement ce que font les autres smartphones avec ses propres limitations.

Chaque circuit du matériel intégré est ouvertement documenté. Nous sommes autorisés à contrôler exactement ce qui se passe à l'intérieur de cet appareil. Cela n'est (depuis le HTC HD2) possible avec aucun autre smartphone dans le monde. Nous utilisons généralement notre téléphone comme une boîte noire d'avion et ne sommes pas autorisés à regarder les données que notre appareil transmet (ni à qui ni à quelle heure).

Certes, ce projet nommé Purisme n'est pas axé sur l'écologie, mais il touche à la même problématique : si nous contrôlons vraiment ce que nous possédons, nous serons heureux de l'utiliser pendant longtemps. Et l'éco-bilan d'un appareil fabriqué avec soin s'améliore au fur et à mesure qu'il dure.

Les cycles des produits ont tendance à être plus courts

Malheureusement, personne d'autre que le fabricant n'est autorisé à contrôler les mécanismes internes d'un smartphone. Cette asymétrie est d'ailleurs acceptée par la législation et tout le monde est d'accord avec cela. Personne d'autre que le fabricant ne peut produire les pièces de rechange ou n'est autorisé à les vendre. 

En attendant, les bons smartphones coûtent plus que 250 euros environ. C'est à peine plus qu'un nouvel affichage pour le Galaxy S9. Dans ce segment de prix, les fabricants tirent les prix vers le bas, alors que pour le haut de gamme ils font exactement le contraire. Les deux extrémités de l'échelle des prix sont absolument arbitraires et c'est une question de chance si votre appareil dure plus d'un an. 

La consommation fait artie du processus démocratique. En tant que consommateurs, nous avons un rôle à jouer comme le rappelle si bien Manuel Suhre  :

En fin de compte, c'est toujours le consommateur qui décide. Avec l'argent en poche, il a plus de moyens de pression et peut choisir entre le courant dominant et le courant alternatif. L'astuce est de lui faire comprendre cette alternative.

Derniers Articles

Articles recommandés

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Il y a quelque chose qui m'échappe: aujourd'hui il est de plus en plus difficile de "rooter" un smarphone, ceci imposé par les fabricants, alors que sans "rootage" il est même impossible de faire un backup. Pourquoi personne ne s'élève contre ce dictât, que moi je trouve inadmissible ?


  • Moi ce que j'attend comme tous les linuxiens, ce sont des smartphones nus comme les pc fixes ou on intègre le système d'exploitation de son choix, y compris Androïd mais la version qui convient, moi ça fait le deuxième smartphone que je possède qui même marchent merveilleusement bien mais n'ont pas la version androïd qui convient, le choix étrange des constructeurs chinois, et mettre à jour est particulièrement agaçant, les logiciels qu'on aimait bien ont disparu du googlemachin, faut tout réinstaller.
    Et l'avantage d'un smarphone nu serait comme pour un pc devenu obsolète pour androïd passer à un linux allègé, capable de construire une swap car quant on a que 1 go ou 1/2 go de ram, ça devient vite inutilisable mais 2 à 4 go piquées sur la mémoire de l'appareil tout baigne.


  • "En fin de compte, c'est toujours le consommateur qui décide."

    Naïveté ou hypocrisie ? Tous les publicitaires, commerçants et autres politiciens savent depuis belle lurette à quel point une bonne partie de la population peut être emmenée là où ils le souhaitent. Les annonceurs publicitaires ne paieraient pas des fortunes si leurs publicités n'avaient aucune efficacité. L'esprit humain est facilement manipulable, croire que les gens ont le contrôle d'eux-mêmes en permanence est mal connaître la nature humaine. 😏


    • Il y a tellement de naïveté dans cet article (réelle ou feinte) que c'en est consternant.
      Cela risque bien plus d'entraîner une méfiance légitime qu'un acquiescement béat, tout au moins si l'on n'est pas né de la dernière pluie.
      Entre l'ambiguïté du sens et les fautes de traduction, je ne sais pas ce qui m'afflige le plus.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition