NextPit

Prise en main du Huawei Mate 50 Pro: Un flagship prometteur qui pousse à réfléchir

NextPit Huawei Mate 50 Pro 23
© NextPit

Huawei est toujours présent en Europe et vient même d'y lancer son nouveau Mate 50 Pro. Le smartphone initialement présenté en Chine en septembre arrive chez nous avec de belles nouveautés mais toujours sans les services Google. Nous avons pu prendre en main le Huawei Mate 50 Pro et voici nos premières impressions.

Plus

  • Certification IP68
  • SoC haut de gamme
  • Module photo intéressant
  • Superbe écran AMOLED
  • Existe malgré l'embargo

Moins

  • Pas de 5G
  • Pas de Google Mobile Services (GSM)
  • Seulement deux ans de mise à jour d'Android
  • Pas de prise en charge des cartes microSD (cartes NM uniquement)

Le Huawei Mate 50 Pro en bref

Malgré l'absence du Google Play Store et de la compatibilité 5G, Huawei n'a pas décidé de faire du prix un argument pour attirer les acheteurs. Le Huawei Mate 50 Pro avec 8 Go de RAM LPDDR5 et 256 Go de stockage UFS 3.1 coûte 1199 euros. Il est donc 100 euros moins cher que ce qui avait été annoncé initialement. L'iPhone 14 avec le même stockage est toutefois moins cher avec son prix de 1149 et offre même plus de services Google que le Mate 50 Pro. En France, le smartphone n'est proposé qu'avec une seule option de stockage. Le seul moyen d'étendre le stockage est d'utiliser une carte NM (Nano Memory) de Huawei pour gagner jusqu'à 256 Go supplémentaires.

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Le Huawei Mate 50 Pro n'est disponible qu'en noir et argent / © NextPit

Le fabricant chinois, secoué depuis trois ans par des sanctions américaines, propose son Mate 50 Pro dans les coloris Noir et Argent. La version avec un dos en cuir végétalien orange n'arrivera malheureusement pas en Europe. Le coloris Noir prend beaucoup les traces de doigts, contrairement à la version Argent qui a un dos mat. Selon Huawei, il est déjà possible d'acheter le Mate 50 Pro. Si vous l'acheter entre le 27 octobre et le 30 novembre, vous recevrez gratuitement une paire de Huawei FreeBuds Pro 2 d'une valeur de 199 euros.

Design et écran

Trois choses sautent aux yeux lors du premier contact avec le Huawei Mate 50 Pro : le grand module photo circulaire au dos, l'écran AMOLED incurvé et la grande encoche en haut au centre. Je ne savais pas que l'encoche est revenue à la mode. Celle du Mate 50 Pro abrite deux objectifs séparés par un haut-parleur.

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Alors qu'Apple s'éloigne peu à peu de l'encoche, Huawei la remet au goût du jour / © NextPit

L'écran AMOLED de 6,74 pouces a une résolution maximale de 2.616 × 1.212 pixels soit 428 dpi. La représentation des couleurs, le contraste et la stabilité des angles de vision sont irréprochables. Le taux de rafraîchissement maximal est de 120 Hz et le taux d'échantillonnage tactile de 300 Hz. Comme d'habitude sur les flagships de Huawei, les bords sont incurvés. Personnellement, j'aime bien, mais je sais combien les gens n'aiment pas les écrans incurvés. Au moins, je n'ai pas constaté d'appuis accidentels lors de ma prise en main. La luminosité maximale, dont la valeur exacte est inconnue, m'a aussi convaincu, même en plein soleil.

Le Huawei Mate 50 Pro qui est certifié IP68, a une bonne prise en main. Avec ses 162,1 x 75,5 x 8,5 mm et ses 210 g, il tient bien dans en main. J'aurais aimé avoir la variante en similicuir mais le modèle Argent mat m'a également plu. Huawei a aussi intégré des haut-parleurs stéréo dans son flagship, dont nous n'avons toutefois pas encore pu tester la qualité de manière adéquate. Nous vous en dirons plus dans notre test complet.

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Le Huawei Mate 50 Pro dispose, comme tous les flagships de la marque, d'un bel écran incurvé. / © NextPit

Interface/OS

Le Huawei Mate 50 Pro ne dispose pas des services Google . On ne comprend toujours pas pourquoi c'est toujours le cas et pourquoi Windows peut fonctionner sur les ordinateurs de Huawei.

Le Mate 50 Pro n'a donc pas le Google Play Store ni d'autres applications pratiques qui se synchronisent sur différentes plateformes comme Google Contacts, Agenda ou Gmail. Il est toutefois possible d'utiliser ses comptes Google existants sur le Mate 50 Pro. Vous devez également vous attendre à des difficultés avec les applications qui s'appuient sur les API Google comme Google Maps.

Pour pallier à ces problèmes, Huawei a créé les HMS (Huawei Mobile Services) qui proposent pratiquement la même chose que les GMS (Google Mobile Services) mais en s'appuyant sur les solutions de Huawei et l'AppGallery comme source d'approvisionnement en applications. Je vous parle en détails de la vie avec l'interface logicielle de Huawei dans mon test complet du Nova 10 Pro. Je mettrai à jour cette section dès que j'aurai testé plus en profondeur le Mate 50 Pro.

Selon Huawei, le Mate 50 Pro recevra deux mises à jour majeures d'Android et trois ans de mises à jour de sécurité. Le smartphone tourne probablement sous EMUI 13 basée sur Android 12. Le fabricant n'a pas voulu nous en dire plus. Il s'agirait d'une version Android Open Source Project (AOSP). La courte maintenance logicielle est toutefois inhabituelle. Le Nova 10 Pro est annoncé pour recevoir trois mises à jour du système. J'ai posé la question et on m'a répondu qu'en règle générale, les mises à jour sont fournies pendant bien plus longtemps mais que Huawei ne peut en promettre que deux. Pour nous, c'est effectivement trop peu.

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Le Huawei Mate 50 Pro a beaucoup d'applications préinstallées / © NextPit

Je dois aussi signaler le fait que le Huawei Mate 50 Pro a un grand nombre d'applications préinstallées. Nous verrons bientôt combien d'entre elles sont vraiment nécessaires ou utiles.

Performances: Il ne lui manque de la 5G

À l'origine, le Huawei Mate 50 Pro était équipé d'un Snapdragon 888. Et à la grande surprise, Qualcomm a de nouveau été convaincu de produire son SoC haut de gamme actuel en édition spéciale.  Le Huawei Mate 50 Pro est donc équipé du Snapdragon 8+ Gen 1.  

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Le Huawei Mate 50 Pro est équipé du Snapdragon 8+ Gen 1 malgré l'embargo américain / © NextPit

Il manque toutefois le modem Snapdragon X65 5G de 4e génération. À la place, il n'y a qu'un modem 4G, qui devrait suffire à la plupart des besoins, du moins pour l'instant. Enfin, l'ARM Cortex X2 cadencé à 3,2 GHz maximum et les trois autres cœurs Cortex-A78 cadencés à 2,5 GHz assurent de bonnes performances. En ce qui concerne l'intelligence artificielle, Huawei a recours à la 7e génération du moteur d'intelligence artificielle de Qualcomm. Le support d'API comme OpenCL 2.0, Vulkan 1.1 ou OpenGL est réalisé par le GPU Adreno 730.

Bien entendu, nous n'avons pas manqué de faire tourner un petit test Geekbench 5 sur le Huawei Mate 50 Pro. L'application n'était d'ailleurs pas disponible dans l'AppGallery, mais uniquement sur APKMirror. Le résultat était de 897 points en simple et de 3089 points en multi-core. C'est toutefois beaucoup moins que ce que le SoC offre dans d'autres smartphones comme le Motorola Edge 30 Ultra, qui atteint respectivement 1325 et 4310 points. Vous en saurez plus sur les performances... dans notre test complet.

Un module photo très prometteur

Venons-en au point sur lequel Huawei a toujours été au top: le module photo. La fin de son partenariat avec Leica n'a rien changé à la maîtrise de Huawei dans ce domaine. Le Mate 50 Pro est le premier smartphone du fabricant à faire la promotion de la nouvelle marque XMAGE. Huawei souhaite, selon ses propres termes, introduire un changement de paradigme dans la photographie sur smartphone. La marque souhaite réunir la science et la culture ainsi que l'esthétique et la technologie.

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Même 10 ans après, le module photo du Huawei Mate est toujours au même endroit / © NextPit

Lors de l'événement, Huawei a également fait savoir qu'avec le Mate 50 Pro, l'histoire de la gamme Mate s'étendait désormais sur dix ans. Pendant tout ce temps, l'entreprise a conservé une caractéristique de design unique. En effet, le module photo des Huawei Mate est toujours positionné en haut au centre du dos.

L'objectif principal de 50 MP offre la première ouverture variable dix fois (de f/1.4 à f/4.0) sur un smartphone. Le Space Ring comprend aussi un objectif ultra-grand angle de 13 MP et un téléobjectif de 64 MP. Ce dernier offre un zoom x3,5 sans perte avec stabilisation optique de l'image et un zoom numérique x100 aussi grand que vide de sens. Pour ceux qui auraient lu que Huawei propose aussi un zoom x2000, sachez que cette valeur est obtenue en calculant à partir de l'objectif ultra-grand angle avec son zoom x0,5, jusqu'au zoom numérique maximal.

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Le triple module photo disposé dans le module photo nommé Space Ring / © NextPit

Nous avons pris quelques photos d'essai pour tester principalement l'ouverture variable. Il y a de quoi se poser des questions car on a trouvé dans l'application, une distinction entre diaphragme "virtuel" et "physique". Le diaphragme variable, et surtout mécanique, n'est-il finalement en partie qu'une solution logicielle? Nous en saurons davantage dans notre test complet.

En attendant, retrouvez dans la galerie suivante, nos photos prises lors de la prise en main du Mate 50 Pro.

L'encoche abrite un objectif grand angle de 13 MP sur le côté gauche et une caméra 3D ToF (Time of Flight) sur le côté droit. La caméra grand angle offre un champ de vision de 78 à 100° et la caméra ToF sert à la reconnaissance faciale optimisée. C'est un peu comme chez Apple.

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Le Huawei Mate 50 Pro est doté d'un module photo très intéressant / © NextPit

Autonomie et recharge rapide

Le Huawei Mate 50 Pro est équipé d'une batterie de 4700 mAh.  C'est une capacité plutôt correcte sur laquelle nous ne pouvons pas vraiment nous prononcer pour le moment. La prise en main a duré à peine 30 min. Mais Huawei offre tout ce qu'il faut en termes de recharge. Le Mate 50 Pro propose ainsi une recharge rapide sans fil de 50 W et la recharge inversée de 7,5 W. Contrairement à Apple, Google et Samsung, le fabricant chinois fournit un chargeur SuperCharge de 66 W. Je suis impatient de voir en combien de temps se recharge le Mate 50 Pro

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Avec le Huawei Mate 50 Pro, vous aurez un chargeur SuperCharge de 66 W / © NextPit

Nos premières impressions

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
Le Huawei Mate 50 Pro a une fiche technique très intéressante. / © NextPit

Le Huawei Mate 50 Pro est désormais disponible en Europe, et donc en France, en Noir ou en Argent pour 1199 euros. J'ai posé la question de savoir pourquoi le Mate 50 Pro n'était pas moins cher compte tenu de l'absence des services Google. La réponse était assez simple: d'une part, le travail de R&D sur des innovations comme l'ouverture variable coûte de l'argent, et d'autre part, grâce à l'AppGallery de Huawei, le Mate 50 Pro n'est pas handicapé par rapports aux autres flagships Android.

Et en effet, je peux tout à fait comprendre cette argumentation. Certaines personnes veulent ce genre de smartphones pour échapper à Google. Et en matière de photo sur smartphone, Huawei a toujours été leader sur le marché. Sur le plan technique aussi, à l'exception de la compatibilité 5G, le Mate 50 propose ce qu'il y a de mieux.

Tant le SoC, la technologie de recharge que la qualité de l'écran sont, à première vue, dignes d'un flagship de 2022. Finalement, devrions-nous peut-être commencer à changer d'avis sur Huawei après trois ans d'embargo américain?

Wir sehen das Huawei Mate 50 Pro.
 Je vous recommande de prendre le Mate 50 Pro dans son coloris Argent / © NextPit.

Que pensez-vous du Mate 50 Pro? Et que pensez-vous de vivre dans les services Google?

Derniers Articles

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Pirlo01 depuis 1 mois Lien du commentaire

    J'aime pas l'encoche c'est dommage mais j'en suis sûre qu'après utilisation on l'oublie vite , le prix est exagéré et l'absence de 5 G certes n'est pas aussi contraignant que ça car la 5 G n'est pas encore dans les mœurs , mais pour ceux qui gardent leurs smartphone plus de 2 ans ça risque d'être un léger handicap,

    sinon 2 ans de mise à jour c'est trop minim et l'absence de GSM c'est fifti fifti , ça dépend des gens ,

    globalement rien de révolutionnaire , sûrement qu'il aura la meilleure note pour l'appareil photo , une habitude pour Huawei

    à part ça pour 1200 E , à part les fans fanatiques, je ne pense pas que ça intéressera les masses , d'autant plus qu'il y a un remplaçant qui abrite la 5G et les services Google, j'ai nommé Honor !!

    J'attendrais le prochain flashgip de Honor en Europe , car malgré le rachat de la marque , il y a encore beaucoup de chose en commun et HONOR est aussi bon sur l'appareil photo .