Huawei : les sanctions américaines menacent désormais aussi la production de smartphones

Huawei : les sanctions américaines menacent désormais aussi la production de smartphones

Depuis un certain temps, Huawei n'est plus en mesure de fournir de nouveaux appareils avec les logiciels et services de Google . Cependant, les sanctions du gouvernement américain n'ont pas seulement affecté les logiciels de l'entreprise chinoise. Le PDG de Huawei, Richard Yu, a déclaré lors de la conférence "China Info 100" que la production des puces Kirin de Huawei est sur le point d'être arrêtée.

La deuxième série de sanctions américaines avait fait en sorte que les fournisseurs n'acceptent les commandes que jusqu'au 15 mai. Selon Yu, cela signifie que la production des processeurs prendra fin le 15 septembre 2020. Huawei n'est pas en mesure de produire elle-même les processeurs nécessaires aux smartphones.

En attendant, les fournisseurs de Huawei ont besoin de technologies américaines qui sont affectées par les sanctions du gouvernement américain. La génération actuelle de processeurs Kirin pourrait également être la dernière, a déclaré M. Yu.

La production de smartphones de Huawei: pas de puces, pas d'approvisionnement

M. Yu a ajouté que la production de smartphones se fera "sans puces et sans approvisionnement". En conséquence, les ventes de smartphones de Huawei devraient être inférieures à celles de l'année dernière. En 2019, on pouvait encore compter 240 millions d'appareils. Au deuxième trimestre 2020, les livraisons de Huawei étaient même assez bonnes pour dépasser celles de Samsung.

Cela a catapulté Huawei à la première place des fabricants de smartphones. Selon les analystes, cela s'explique par l'énorme demande dans le pays d'origine, alors que dans le même temps, les chiffres des ventes à l'étranger ont chuté de 27 % par rapport à l'année précédente.

AndroidPIT huawei p40 pro app gallery np3
Le P40 Pro doit se contenter de l'AppGallery de Huawei, mais les applications de Google sont incontournables. / © NextPIT

Sanctions américaines contre Huawei

En mai 2019, l'administration Trump a annoncé des sanctions contre Huawei et 114 des partenaires de la société. Cela signifie que les entreprises américaines ne sont plus autorisées à vendre des technologies à la société sans autorisation explicite du gouvernement. Cela signifie également que Google n'est plus autorisé à accorder une licence Android et que les applications de Google ne sont donc plus disponibles sur les nouveaux appareils.

En mai dernier, de nouvelles sanctions ont été ajoutées, bloquant la fourniture de processeurs à Huawei par des entreprises américaines. Ces sanctions ont également permis de garantir que même les entreprises étrangères ne soient plus autorisées à fournir des produits à Huawei si la technologie américaine est utilisée dans leurs activités. TSMC, le plus grand fabricant de puces au monde, aurait cessé de fournir les processeurs HiSilicon de Huawei en mai.

Mais il y a peut-être de bonnes nouvelles pour Huawei. Le fabricant américain de puces Qualcomm aurait demandé au gouvernement Trump ces derniers jours d'assouplir les sanctions afin que ses processeurs puissent être livrés à Huawei.

A lire également sur NextPit France:

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Huawei devra arrêté à regret sa branche puce hi silicone kirin à cause des sanctions usa et même si le gouvernement américain donne l'autorisation à Qualcomm de vendre ses puces à Qualcomm j'ai un petit doute que le groupe chinois accepte car ça sera la double peine

    en plus de ne plus pouvoir développer ses propres puces à cause du gouvernement ricains elle devrait acheté des puces à un grand fabricant ricains??! , ça ferait mal à Huawei et au partie communiste chinois ,

    certes Huawei à peu de choix , elle pourrait se tourner vers mediatek ou Samsung mais c'est vrai que le leader reste Qualcomm , à suivre avec intérêt ...