Test d'EMUI 11, la surcouche Android de Huawei est viable sans Google

Test d'EMUI 11, la surcouche Android de Huawei est viable sans Google

Depuis son lancement le 10 septembre 2020, EMUI 11, la surcouche logicielle de Huawei basée sur Android 10 et privée des services Google (GMS), a bien évolué. Je l'ai testée pendant deux semaines pour NextPit sur le Huawei Mate 40 Pro et l'expérience "dégooglisée" est tout à fait viable.

J'ai bien dit viable. Je n'ai donc pas dit que l'absence de GMS sur EMUI 11 est imperceptible. Je n'ai pas non plus dit que l'expérience utilisateur d'un adepte lambda d'Android sera inchangée sur un smartphone Huawei en 2020.

Mais, contrairement à de nombreux sites tech francophones, qui déconseillent ou ne "peuvent" plus conseiller un smartphone Huawei sans services Google, je peux vous assurer que la solution logicielle du géant chinois n'est plus un deal breaker.

Avec le déploiement progressif d'Android 11, les constructeurs se mettent progressivement à la page en adaptant leurs surcouches logicielles au nouvel OS de Google. NextPit va vous proposer des tests de ces interfaces que sont OneUi 3.0, Realme UI 2.0, ColorOS11MIUI 12 ou OxygenOS 11

Cette mise à jour de l'OS de Huawei est essentiellement incrémentale d'un point de vue design, avec comme ajout le plus notable celui d'un Always on Display (AOD). Mais c'est surtout le travail de Huawei sur Petal Search, son moteur de recherche, et ses applications natives pour remplacer celles de Google qui est intéressant. 

Sommaire: 

EMUI 11: Un Always on Display et de nouvelles possibilités en mutlitâche

Comme expliqué en intro, EMUI 11 reste basé sur Android 10, et non Android 11. C'est donc une mise à jour essentiellement incrémentale, avec peu d'ajouts notables. Cependant, le passage à la numérotation 11 n'est pas là que pour faire joli. 

On a donc droit à de nouvelles features dignes d'Android 11 comme l'Always on Display. C'est un AOD tout ce qu'il y a de plus classique avec l'affichage des données de base: horloge, date, notifications, etc... Vous pouvez opter pour un AOD ambiant, qui s'adapte à la luminosité de votre environnement. 

De nouvelles options visuelles sont disponibles avec des designs inspirés du peinttre néerlandais Piet Mondrian. Vous pouvez alosr choisir parmi six palettes de couleur ou synchroniser la couleur à celle d'une photo dans votre gallerie. 

Une particularité de cet Always on Display de Huawei sur EMUI 11 est la fonction Eyes on Display ou EOD. Concrètement, il s'agit d'activer l'Always on Display en utilisant le capteur 3D dans le module photo frontal, de manière à l'allumer lorsque vous regardez votre écran. 

Ce n'est pas aussi foufou que l'Insight AOD de OnePlus et sa fonction de bien-être numérique intégrée, mais c'est un ajout de Huawei à EMUI 11 assez sympa en termes de personnalisation.

huawei emui 11 review always on display
L'Always on Display d'EMUI 11 sur le Huawei Mate 40 Pro. / © NextPit

Petal Search: L'installation et la mise à jour d'APK facilitées

Petal Search a été lancé fin octobre par Huawei. Il s'agit d'un moteur de recherche à la fois pour le web mais aussi pour des apps. 

Et vu son utilité, Petal Search a clairement supplanté l'AppGallery pour moi. Si je recherche un app, je passe directement par Petal Search. L'outil m'indique alors si l'application concernée est disponible via l'AppGallery directement, ou sous forme d'APK sur APK Pure, ou s'il faut que je crée un raccourci web en mode "web app." 

Ce statu quo, on le connaît. On peut télécharger la plupart des applications non disponibles sur l'AppGallery depuis Petal Search via APK. Pour les applications Google, comme GMail, on peut créer un raccourci navigateur vers la version web mobile. 

Personnellement, je ne suis pas fan de cette solution. Prenons GMail, par exemple. Je peux créer un raccourci web qui sera affiché sous forme de widget sur mon écran d'accueil, comme une app "normale." Mais à chaque fois que j'ouvrirai l'app/le raccourci, cela ouvrira une nouvelle page dans mon navigateur. C'est assez peu ergonomique. 

huawei amui 11 review petal search
Sous EMUI 11, Petal Search vous notifie automatiquement des MAJ de vos APK et vous permet de créer directement des raccourcis web. / © NextPit

Le petit plus sous EMUI 11, c'est que Petal Search vous propose désormais de créer directement ces raccourcis, sans que vous ayez à len faire vous même via les paramètres de votre navigateur. 

Un autre très bon ajout à Petal Search est la possibilité de recevoir des notifications automatiques dès qu'une mise à jour d'une APK est disponible. En effet, vous n'êtes pas sans savoir qu'une APK est une version "statique" d'une app et que, sur un smartphone Huawei, elles ne sont donc pas mises à jour automatiquement via le Play Store puisque ce dernier est absent. 

C'est donc un très bon pas en avant pour Huawei, puisque vous pouvez être notifiés dès qu'une MAJ est disponible, pour plus de sécurité côté software. 

Revenons-en à GMail. Je vous ai expliqué que la solution du raccourci web ne me semblait pas satisfaisante. Sachez que vous pouvez ajouter un compte GMail via l'application de Mails native de Huawei. Durant mes deux semaines d'utilisation, je n'ai constaté aucun délai ni aucune erreur dans la réception de mes mails sur le Huawei Mate 40 Pro. 

Concrètement, j'ai pu utiliser normalement toutes les apps que j'utilise au quotidien comme WhatsApp, Facebook, Twitter, Slack, Feedly, Telegram, Spotify, etc... Qu'on se comprenne, la transition n'est pas totalement "seemless". Mais on est à des années-lumière de ce que j'ai pu lire chez certains de nos concurrents. 

Petal Maps: Un avant-goût de HarmonyOS? 

Aussi intuitive qu'elle soit par rapport à son lancement avec les Huawei P40, la solution logicielle de Huawei n'est donc pas totalement sans encombre, bien qu'elle soit tout à fait viable. 

Il reste des applications, comme Google Chrome, où le "bricolage" (c'est bien plus que cela, mais je simplifie) de Petal Search n'est pas optimal. Sur Chrome, qu'on peut installer via APK, j'ai eu des soucis d'affichage et mon écran semblait cassé. Je ne pouvais d'ailleurs pas synchroniser mes données de navigation alors que j'étais pourtant connecté à mon compte Google. 

Même histoire sur Google Maps, qui restait utilisable même en mode fenêtré mais ne me permettait pas de me connecter pour enregistrer mes trajets. Pour pallier à ce manque, Huawei travaille d'arrache-pied et dépense des milliards d'euros en R&D et en coûts de développement pour proposer ses propres solutions natives. 

huawei emui review 11 petal maps
Google Maps fonctionne sous EMUI 11, mais impossible de se connecter à son compte Google. / © NextPit

Le porte-étendard de cet effort logiciel est Petal Maps. C'est, vous l'aurez compris, une alternative à Google Maps qui est encore en phase bêta au moment où j'écris ce test. L'application propose une navigation avec des vues en 2D et 3D, une navigation dynamique pas à pas, avec des options incluant l'itinéraire le plus rapide, ainsi que la possibilité d'afficher le trafic en temps réel.

Petal Maps fournit des données pour plus de 140 pays et régions, et prend en charge plusieurs langues, avec des notifications vocales en anglais, français, espagnol, allemand, italien et mandarin. Personnellement, je n'ai pas réussi à accéder aux itinéraires par étape, indiquant quel ligne de métro prendre etc...

J'ignore si c'est dû à mon incompétence en tant que testeur ou si cette option n'est pas encore disponible en phase bêta. Je mettrai cet article à jour dès que j'en saurai plus. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que Huawei est bien parti pour faire une transition totale post-Google et j'ai vraiment hâte de voir ce que va donner HarmonyOS, avec l'ajout d'autres applications natives comme Petal Search. 

huawei amui 11 review petal maps 2
Huawei Maps sous EMUI 11 et sur le Huawei Mate 40 Pro. / © NextPit

EMUI 11 et la sécurisation de vos données personnelles

C'est évidemment le point le plus sensible pour Huawei, soupçonné d'espionnage bien qu'aucune des accusations formulées à l'encontre du géant chinois n'ait été factuellement et judiciairement établie pour l'instant. 

Pour EMUI 11, Huawei a donc encore une fois, et comme tous les constructeurs, mis l'accent sur le protection de la vie privée et des données personnelles, principalement en reprenant des solutions logicielles d'Android 11. 

Par exemple, lorsque l'écran de votre smartphone est partagé par "Easy Projection" vers un écran externe tel qu'un moniteur ou un téléviseur, vos notifications, appels téléphoniques et SMS entrants sont automatiquement masqués.

Si une application fonctionne au premier plan utilise la caméra, le microphone ou la géolocalisation, EMUI 11 affichera une icône dans la barre d'état pour vous indiquer que l'autorisation est utilisée. 

EMUI 11 bloque l'accès des applications d'arrière-plan au microphone ou à la caméra. Huawei a aussi implémenté la nouvelle invite d'utilisation de permission unique d'Android 11 sur EMUI 11. Il y a une nouvelle demande de permission "allow this time" en plus de l'option "allow only during use" que Google avait ajouté dans l'AOSP Android 10.

On est donc sur une base très classique et conforme à ce que proposent pratiquement tous les constructeurs Android actuels. Le seul gros hic reste la question des mises à jour de sécurité mais aussi de l'OS, surtout si celui-ci a vocation à passer vers HarmonyOS en 2021. 

Sur mon Mate 40 Pro de test, j'ai le patch de sécurité de septembre 2020. Selon Huawei, tous les smartphones sortis sous EMUI 11 devraient bénéficier de la transition vers HarmonyOS. Selon les dernières informations, une nouvelle bêta devrait être accessible aux développeurs à la mi-décembre. Et une première bêta publique serait ouverte en avril prochain.

huawei emui 11 review security
EMUI 11 embarque un gestionnaire d'autorisations très classique. / © NextPit

Conclusion 

Après deux semaines d'utilisation en daily, EMUI 11 m'a laissé une très bonne impression. Ne faites pas dire ce que je n'ai pas dit. La transition sans Google n'est pas encore pleinement entamée et l'utilisateur lamba habitué aux GMS et au Play Store sentira la différence.

Mais sortons des logiques partisanes, géopolitiques et des simplifications des médias généralistes un instant. D'un point de vue factuel, EMUI 11 est parfaitement utilisable et un smartphone Huawei doté de cette surcouche Android est tout à fait conseillable selon moi. 

Durant mon test, j'ai pu envoyer des messages sur WhatsApp, ignorer les demandes incessantes d'appels Meet de mes collègues sur Slack, procrastiner l'écriture de ce test devant des vidéos Youtube, donner mon avis à tort et à travers sur Twitter dans l'indifférence la plus totale, répondre avec trois jours de retard à mes mails ou rechercher un bon Kebab de quartier via Petal Search. 

Je n'ai en revanche pas pu regarder Netflix en HD (Google garde la maîtrise du DRM Widevine L1), je n'ai pas pu me connecter à mon compte Google sur Google Maps ou Chrome (qui fonctionnent en APK pourtant) et je n'ai pas pu utiliser GMail autrement que par le biais d'un raccourci web. 

Huawei ne pourra pas continuer comme ça indéfiniment. Mais le géant chinois n'y compte pas de toute façon. La transition est désormais définitivement ammorcée. Huawei est déterminé à se débarrasser des GMS. Et l'aperçu qu'est EMUI 11 de cette solution logicielle "maison" dégooglisée est plus qu'encourageant. 

Si Huawei poursuit ses efforts et suit la même dynamique que j'ai constatée durant mon test d'EMUI 11, je pourrai donc vous conseiller ses smartphones la conscience tranquille, Google ou non. 

À lire également sur NextPit France: 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

33 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Bonjour à tous,
    Perso j'utilises Outlook Android pour mes messageries (gmail, free, etc...) et Waze pour mes trajets, ces 2 applications fonctionnent parfaitement ;-)
    Le souci quand même, c'est que bon nombre d'applications bancaires utilisent les GMS.
    C'est donc un peu plus compliqué de valider ses achats sur le net.
    Je suis toujours en phase de test et je me pose effectivement la question de garder ou non... A voir


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Je n'ai pas pensé à testé les apps bancaires. Je suis chez N26 perso, je vais essayer même si c'est un peu relou de transférer l'app d'un tel à un autre.
      Dans tous les cas, je ferai aussi un test à long terme, genre sur 100 jours en gardant le Mate 40 Pro en daily pour avoir un retour d'expérience encore plus complet.


  • - "Here wego" pour la navigation fonctionne bien
    - "Bluemail" ou la suite Microsoft pour la bureautique aussi
    Par contre, je n'ai pas pu installer la "clef digitale" sur "Hello bank"

    J'ai un p40 pro sous EMUI 10


  • Quid de Google home ? Toute ma domotique est actuellement pilotée par Google home. Savez-vous si l'utilisation de l'application est possible sans les GMS ?
    Merci !


    • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Non, mais tu n'as besoin que d'un seul appareil smartphone, tablette, iPhone ou Chromebook pour le faire , est-ce que tu n'as strictement qu'un seul appareil chez toi ?


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 2 semaines Lien du commentaire

      J'ai zéro objets connectés de type Smart Home, c'est une lacune dans mon test tu as raison et je n'ai pas la réponse à ta question.


  • Romain952 depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Avez vous essayez via AppGallery les quick app Gmail et YouTube ? C'est la version dématérialisé de l'application. Beaucoup plus simple qu'une page Web qui s'ouvre à chaque fois et beaucoup plus stable.


  • Ali Gator depuis 2 semaines Lien du commentaire

    C'est pas plus mal. Ça incitera peut-être la concurrence à proposer une autre expérience utilisateur, que ce soit avec ou sans Android. Au final, Trump a vraiment fait du bon boulot !


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Mais ce n'était aucunement son but !


      • Tu crois ? :)


      • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Je crois que les Démocrates COMME les Républicains veulent empêcher Huawei et la Chine de faire ce qu'ils se pensent SEULS autorisés à faire.


      • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Les GAFA vont morfler surtout depuis qu'ils ajoutent du payant dans tous les menus trop idiots pour croire qu'ils sont irremplaçables, on va bien se marrer à se petit jeu, lol !!


      • Ali Gator depuis 2 semaines Lien du commentaire

        Ce n'est absolument pas le but de Trump. Mais ses accusations, dont on attend toujours la révélation des preuves (comme pour sa victoire à la présidentielle), auront permis à Huawei de réagir.


      • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

        Je n'avais pas saisi l'ironie de ton propos. Mais il a fallut que Huawei comprenne le danger et les conséquences des accusations de l'administration Trump pour prendre ASSEZ tardivement des décisions tranchées et inéluctables.
        Je remarque que c'est seulement un troublion incontrôlable comme Donald pour oser s'attaquer "au péril Jaune" alors que ces prédécesseurs n'avaient pas cru bon "mettre les pieds dans le plat".


      • Phaeton depuis une semaine Lien du commentaire

        @ Louis

        Et comme disait l'irremplaçable Coluche :
        "Dans un œuf, il y a du jaune, il y a du blanc, mais quand tu le secoues, reste que du jaune" 😂😂


      • louis hory depuis une semaine Lien du commentaire

        Le problème, plus largement, c'est la recherche ou la conservation de l'hégémonie. Quand une nation possède un avantage par son autorité morale dans l'imposition de sa vision du monde elle veut absolument la conserver. Trump a imposer son avis au restant de son pays qui, maintenant, continuera dans cette voix. Je me contente du constat et j'évite, si possible, tout parti-pris moral.


  • Ce que j'aimerais ça serait retrouver la logithèque d'Ubuntu dans ce smartphone, gratuite, sans vers ni virus, ni pub ou cookies.


  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Le fait de savoir qu'une solution tout aussi viable et aussi pratique que l'écosystème Google sera bientôt disponible est une bonne nouvelle qui devrait donner des idées à ceux qui veulent échapper à l'emprise de l'hydre Google... surtout si on pourra la trouver sur les marques chinoises les plus répandues.


    • Luna depuis 2 semaines Lien du commentaire

      Je le pense aussi à condition d'obtenir les bonnes garanties, faudrait qu'on y travaille plutôt que de se plaindre pour des applications Google qu'on n'utilise même pas!!


  • "Qu'on se comprenne, la transition n'est pas totalement "seemless"." 😤

    Je n'ai pas encore fini de lire l'article, mais je suis un peu agacé par les anglicismes fréquemment utilisés dans les articles d'Antoine. Sont-ils VRAIMENT indispensables ? J'en doute très fortement, surtout lorsqu'on dispose d'une langue française aussi riche.

    La preuve par Antoine lui-même lorsqu'il écrit deux phrases plus loin :

    "...la solution logicielle de Huawei n'est donc pas totalement sans encombre, bien qu'elle soit tout à fait viable."

    CQFD.

Montrer tous les commentaires
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition