Huawei-Ban: Les Etats-Unis relancent la guerre des semi-conducteurs, la Chine riposte

Huawei-Ban: Les Etats-Unis relancent la guerre des semi-conducteurs, la Chine riposte

Sans grande surprise, l'embargo américain anti-Huawei a été renouvelé jeudi 14 mai. Mais non seulement le Huawei-ban a été prolongé jusqu'en 2021, mais il a aussi été intensifié en restreignant les ventes de semi-conducteurs au géant chinois, indispensables à ses puces Kirin. La Chine préparerait déjà sa contre-attaque. 

TSMC, géant mondial de la fabrication de semi-conducteurs (qui fabrique les puces d'iPhone par exemple) vient d'annoncer l'arrêt de toutes les commandes futures pour le compte de Huawei. Une décision prise pour se conformer à une énième interdiction du gouvernement américain.

Selon cette mesure, les fabricants de technologies étrangers (comme TSMC basé à Taiwan) mais qui utilisent de l'équipement, matériel ou logiciel, américain ont l'interdiction de commercer avec Huawei, à moins d'obtenir une licence délivrée par Washington. 

L'objectif est donc de couper l'approvisionnement de Huawei en semi-conducteurs, un composant essentiel à la fabrication de ses puces Kirin. 

L'Empire du Milieu contre-attaque

Face à cette énième surenchère dans une guerre froide et commerciale, la Chine préparerait déjà sa riposte. Selon Reuters, citant le tabloïd chinois Global Times proche du pouvoir, Pékin s'apprêterait à créer sa propre "liste d'entités non fiables."

Comme les Etats-Unis, la Chine pourrait donc y inscrire des entreprises américaines et lancer des enquêtes ou imposer des restrictions à leur encontre. Selon le Global Times le gouvernement prévoirait de cibler des sociétés comme Apple, Boeing et Qualcomm. 

Inutile de préciser que la Chine est un marché clé pour des constructeurs comme Apple et Qualcomm. Certes, Apple est loin d'être aussi dominant que Huawei en termes de parts de marché, mais 14,8% des recettes totales de Cuppertino sont générées sur ce marché chinois, par exemple. C'est aussi là que se trouvent la plupart de ses usines.  

Les ventes mondiales de smartphones ont baissé de 17% au premier trimestre 2020 par rapport à 2019 (Q1). Ce qui est sûr, c'est que cette série de mesures et contre-mesures ne peut qu'affaiblir le marché du smartphone déjà assez fébrile.

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • " La Chine contre attaque "
    Pour l'instant y à rien du tout , aucune sanction contre une entité USA donc avec les pourrait , devrait on ne va pas allé bien loin , la Chine serait tout aussi perdante si elle bannissais Apple et cela m'étonnerait grandement .