Indépendant de Huawei, Honor veut produire 100 millions de smartphones en 2021

Indépendant de Huawei, Honor veut produire 100 millions de smartphones en 2021

Vendu par Huawei le 17 novembre dernier, Honor vole de ses propres ailes et voit grand. Le constructeur chinois prévoirait de produire 100 millions de smartphones en 2021.

Ces projections plus qu'ambitieuses ont été rapportées ce mardi 22 décembre par le média Nikkei Asia, un quotidien économique très sérieux. Ce nombre de 100 millions d'unités que ciblerait Honor représenterait une augmentation de 40% du nombre de modèles que le constructeur a expédié cette année. 

Et quand on sait que Huawei a prévu de produire "seulement" 60 millions de smartphones en 2021, se dire que son ancienne marque-soeur va dépasser ces objectifs est assez surprenant. 

Indépendant de Huawei mais toujours tributaire des sanctions américaines

Si Huawei a vendu Honor afin de lui permettre d'échapper aux sanctions amércaines découlant de l'embargo décrété en mai 2019, le constructeur désormais indépendant (et rattaché au consortium chinois Shenzhen Zhixin New Information Technology) n'est pas à l'abris d'obstacles commerciaux et industriels.

Un premier obstacle potentiel pour Honor est l'approbation des fournisseurs américains par les autorités américaines. Ces fournisseurs devraient signer des contrats avec la nouvelle marque indépendante de smartphones plus tard ce mois-ci selon Nikkei Asia, mais chaque accord aura pour pré-requis l'obtention d'une licence.

Toujours selon Nikkei Asia, Qualcomm a déclaré au début du mois être en pourparlers avec Honor, alors que le fabricant de puces taïwanais MediaTek se préparerait également à fournir la marque, qui n'est pas vraiment en phase de démarrage, en 2021.

Honor a toujours utilisé des processeurs propriétaires Kirin de Huawei pour ses smartphones haut de gamme, mais Huawei n'est plus en mesure de produire ces SoC haut de gamme en raison de l'interdiction américaine. Il va donc de soi que la nouvelle société Honor utilisera les puces MediaTek (qu'elle utilise déjà pour ses modèles abordables) ou Qualcomm pour ses flagships si elle obtient l'approbation des États-Unis.

Que pensez-vous de cette nouvelle soif de grandeur de Honor? Est-ce un vain sursaut d'orgueil ou l'esquisse d'un avenir plus radieux sans Huawei? 

À lire également sur NextPit France:

Source : Nikkei Asia

Derniers Articles

Articles recommandés

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Avec la dernière puce de médiatek, ça devrait le faire, tout dépend de la production, sinon les décacores 27 ou 30 sont tout à fait capables d'animer un bon smartphone, j'ai ça sur un Vernée, la puissance est au rendez-vous, pour le reste c'est un peu juste, mais bon il doit y avoir 4 ans que ce modèle a été fabriqué.


  • A mon avis, pas forcément humble 😉 cela ressemble plus à une fanfaronnade de la part d'Honor, histoire de faire parler de lui. Par ce pari que je trouve inutile, il rappelle qu'il veut inonder la planète avec sa stratégie datant de l'avant-Covid.
    Faut-il lui remémorer que l'économie mondiale est à peine convalescente et que ses petits camarades Redmi et Realme ne vont pas lui faciliter la tâche pour autant 😜