NextPit

On vous a demandé et les technologies de traçage modernes vous inquiètent vraiment

Mis à jour : Les résultats du sondage
NextPit Tracking Poll of the week
© Hadrian / Shutterstock.com

La semaine dernière, nous vous avons demandé ce que vous pensez du développement des dispositifs de traçage modernes et des applications de géolocalisation qui rendent le harcèlement plus facile que jamais. Il est temps d'analyser les résultats du sondage.

NextPit Logo white on transparent Background
NEXTPITTV

Les résultats sont très mitigés. Je dois dire que je m'attendais à un résultat plus clair, avec moins de scepticisme à l'égard de ces technologies. Les applications de géolocalisation sont tout simplement partout et les cas d'utilisation des trackers sont vastes.

Vous vous méfiez des applications qui utilisent la géolocalisation

Mais j'ai eu tort. À notre première question, "Utilisez-vous des applications qui signalent votre position en direct?", 44 % des votants ont répondu "Oui" et 39 %, "Non". 17 % des participants ont répondu avoir déjà utilisé ces applications mais pas en permanence. Les réponses étaient un peu plus partagées sur notre site allemand, avec 43 de réponses affirmatives contre 55 % de réponses négatives.

Nextpit pollresults live location
Nos lecteurs français et allemands s'abstiennent d'utiliser de telles applications. / © NextPit

Nos lecteurs sont très conscients de leur vie privée et de leur sécurité, et en particulier nos lecteurs français qui sont seulement 18 % à utiliser des applications qui signalent leur localisation en direct, contre 66 % de ceux qui les évitent. Même si le taux de participation sur notre site français et notre site international a été faible, vous avez massivement partagé vos préoccupations face aux technologies de traçage et les avez reliés à des questions plus larges:

Que nous ayons une application dédiée où non, nous sommes sous surveillance. Qu'on se le dise !

Vince, NextPit.fr

Nous sommes dans une société de contrôle, disait Gilles Deleuze dans les années 70.
Avec les objets connectés, cela se répand encore plus facilement mais l'origine du problème est ailleurs. Que ce soit l'État, une entreprise ou le voisin cela ne change rien, c'est l'état d'esprit des (êtres) humains d'aujourd'hui qu'il faut changer.

louis hory, NextPit.fr

J'espère que Louis sera heureux d'apprendre que les lecteurs de NextPit sont contre la normalisation de la surveillance. D'après ce sondage, il est clair que les gens sont sceptiques quant à l'existence de ces technologies, les réponses montrant des préoccupations semblables dans nos différents domaines. 56 % des votants sur notre site international et 59 % sur notre site français sont alarmés par les dispositifs de traçage modernes. Cela correspond également aux résultats obtenus sur notre site allemand, bien que de façon plus modérée, avec 35 % des votes.

Nextpit pollresults alarm rate
Vous vous inquiéter du développement des technologies de suivi / © NextPit

En examinant davantage les votes du site allemand, nous avons constaté beaucoup de scepticisme. Même si, comme nous l'avons dit, 43 % des votants allemands utilisent de telles applications, seuls 17 % d'entre eux ne s'en inquiètent pas, un sentiment partagé par les lecteurs français. Ensuite, on a constaté répartition presque égale des avis, avec 21 % de personnes conscientes mais non inquiètes, et 24 % de personnes inquiètes mais estimant que les avantages valent le risque.

Sur notre site international, les choses ont été différentes. Après ceux qui s'inquiètent de ces technologies de traçage, 26 % des votants ont répondu être inquiets mais estiment que les avantages valent le risque.

Paranoïa ou simple prudence?

Pour conclure, nous constatons que, même si la moitié de nos lecteurs utilisent ou ont utilisé des applications de géolocalisation, la plupart d'entre eux sont soit inquiets, soit alarmés par les technologies de traçages. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un indicateur de paranoïa parmi nos lecteurs, mais la peur d'être harcelé est bien réelle et vous semblez très conscients de la façon dont ces technologies peuvent être utilisées à mauvais escient.

Et comme beaucoup l'ont souligné dans les commentaires, il ne s'agit pas seulement de la menace immédiate d'être harcelé, mais aussi de la disponibilité de ces informations pour des tiers non contrôlés et des violations de données. En outre, beaucoup d'entre vous ont voulu exprimer leur frustration quant au fait que ces entreprises elles-mêmes ont accès à vos données de localisation:

La combinaison et l'évaluation de diverses données provenant de fournisseurs de matériel ou de services, qui sont ensuite également partagées avec des fournisseurs tiers, sont inquiétantes. Il ne s'agit pas seulement du traçage, mais de toutes les données qui en résultent et des possibilités de plus en plus poussées de l'IA pour pouvoir évaluer de mieux en mieux de plus en plus de données.

Olaf Gutrun, NextPit.de

Je suis d'accord. Le simple fait que des appareils puissent collecter des informations de localisation avec une telle précision est inquiétant. Oui, cette relation avec les entreprises est couverte par des accords mutuels, des politiques de confidentialité et une quantité importante de réglementations (surtout dans l'UE avec le GDPR). Mais un acteur mal intentionné a la capacité à la fois de traquer et de devenir une menace plus immédiate. J'évite délibérément les questions relatives aux pratiques de "harcèlement" par les États, car elles auraient probablement davantage leur place dans un article d'opinion.

Il s'agit néanmoins d'un risque qui découle simplement de la capacité à suivre votre localisation avec une telle précision, puisque le premier niveau de confiance se situe entre vous et le fabricant de l'appareil, le développeur de l'application et les régulateurs. C'est une menace qui existe depuis un certain temps, mais une technologie grand public facilement accessible qui permet de vous traquer facilement et sans traces est un tout nouveau niveau de danger, et je suis heureux de voir que vous en êtes conscients et inquiets.

C'est tout pour aujourd'hui. Voulez-qu'on parle plus en détails de la normalisation de la surveillance? Pensez-vous que c'est un problème? Merci d'avoir participé à ce sondage et rendez-vous vendredi pour un nouveau sondage de la semaine.


Article original

Je dois l'admettre, je suis le genre de personne qui a tendance à oublier son portefeuille lors d'un contrôle à l'aéroport, à laisser mes clés sur le banc d'un parc et à laisser plus d'une fois mon sac à dos avec tous mes gadgets à la bibliothèque de l'université. C'est donc tout naturellement que j'appréciais l'idée d'avoir un tracker sans fil pour retrouver mes objets perdus.

Au fil des ans, de nombreuses solutions sont venues au secours de gens comme moi, Samsung et Apple ayant recours à des innovations ingénieuses pour retrouver nos objets perdus en toute sécurité. Prenons l'exemple des AirTags: ils utilisent la vaste base d'utilisateurs d'Apple pour "crowdsourcer" leur localisation. Si vous laissez un objet auquel est attaché un AirTag et qu'un autre utilisateur équipé d'un appareil sous iOS passe par là, l'emplacement sera signalé à une application appelée Find My.

Mais récemment, plusieurs cas d'utilisation d'AirTags à des fins de harcèlement ont été signalés aux autorités. Apple a tenté de s'attaquer à ce problème, en assurant qu'il faisait de son mieux pour atténuer les problèmes de sécurité à l'aide de correctifs logiciels. La question de savoir si ces solutions sont suffisantes est un autre sujet. La vérité est que le harcèlement ou l'espionnage, le "stalking", semble être en hausse ces derniers temps, et que la technologie moderne joue un rôle important dans la promotion de ces comportements.

Les nouvelles méthodes de stalking vous inquiètent-elles?

Le stalking n'est pas une pratique nouvelle. L'image de quelqu'un qui attend dans les buissons avec une paire de jumelles à l'arrière-plan comme principal antagoniste a été quelque peu romancée dans les médias populaires. Il s'agit d'un problème majeur qui constitue le revers de la médaille de la technologie moderne, à savoir sa présence constante dans les applications quotidiennes.

  • Vous vous demandez si les AirTags sont sécurisés? Lisez notre article dédié pour en avoir le cœur net!

Snap Map, par exemple, est une fonction de géolocalisation en direct qui signale à vos amis votre dernière position enregistrée via la célèbre application de messagerie Snapchat.

L'application de rencontre pour hommes gay Grindr (ou bisexuels ou bicurieux) est une autre plateforme où le harcèlement a lieu et peut être même de façon un peu plus dangereuse car les autres utilisateurs de votre région peuvent voir votre position au mètre près, et vous ne pouvez pas changer cela. Sans plus attendre, voici la première question de notre sondage de cette semaine:

Utilisez-vous des applications qui signalent votre position en direct?

Aussi amusant que cela puisse être de localiser vos amis pour une discussion rapide, ces applications comportent le risque que quelqu'un découvre votre position, ce qui peut avoir des conséquences désagréables, même s'il n'y a pas d'intention malveillante ou de confrontation réelle.

Mais je suis curieux de savoir comment nos lecteurs, férus de technologie, abordent ces questions. Que pensez-vous de l'évolution des dispositifs et applications de localisation devenus largement disponibles?

Êtes-vous préoccupé par les dispositifs de traçage modernes?

Si vous voulez mon avis, c'est une question de contrôle. Je peux contrôler qui voit mes stories Instagram et Snapchat, mais avec le développement des technologies de géolocalisation, je ne peux m'empêcher d'être inquiet car, je ne peux tout simplement pas savoir si je suis traqué.

Les solutions d'Apple ne m'aident pas à me sentir plus en sécurité. Le téléchargement d'une application qui vérifie la présence d'un AirTag étranger dans les environs éveille les soupçons d'une personne suivie, ce qui peut arriver un peu trop tard.

En ce qui concerne les solutions à ce problème, je n'en vois aucune pour les trackers commerciaux, à part une interdiction totale. Et vous? Êtes-vous d'accord avec cette idée? Ou existe-t-il une autre solution au problème des trackers? Faites-le moi savoir dans les commentaires!

Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

5 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • louis hory depuis 2 mois Lien du commentaire

    Bien évidemment que je suis satisfait d'entendre qu'une majorité soit opposée à la "normalisation de la surveillance" mais la curiosité plus ou moins saine 😉 et le besoin de "standardisation des comportements" individuel ou collectif ne me rassure que modérément...


  • Vince depuis 2 mois Lien du commentaire

    Que nous ayons une application dédiée où non, nous sommes sous surveillance. Qu'on se le dise !


  • Ali Gator depuis 2 mois Lien du commentaire

    Une fois de plus, le problème n'est pas la technologie, ce sont ceux qui les utilisent mal. C'est la même chose pour les réseaux sociaux, et même pour un tas d'autres choses d'ailleurs...


  • louis hory depuis 2 mois Lien du commentaire

    Nous sommes dans une société de contrôle, disait Gilles Deleuze dans les années 70.
    Avec les objets connectés, cela se répand encore plus facilement mais l'origine du problème est ailleurs. Que ce soit l'État, une entreprise ou le voisin cela ne change rien, c'est l'état 😉 d'esprit des (êtres) humains d'aujourd'hui qu'il faut changer.
    Tout un programme... politique 😉


  • Luna
    • Mod
    depuis 2 mois Lien du commentaire

    Un détournement qui malgré les bonnes intentions d’Apple, font de ces AirTag mis dans de mauvaises mains des outils malveillants, il y a vraiment de quoi être alarmé.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition