Les gagnants et les perdants de la semaine : les deux visages de la confiance

Les gagnants et les perdants de la semaine : les deux visages de la confiance

Qu'est-ce que la confiance ? Un sentiment ? En tout cas, créer un climat de confiance est une nécessité dans notre société, surtout quand il s'agit d'argent. Nos gagnants et nos perdants de la semaine ont réussi à générer de la confiance, mais ils ont aussi perdu une partie de leur capital confiance. Et, il était question d'argent - beaucoup d'argent.

Tout comme mon cher collègue David qui avait eu des problèmes pour trouver les gagnants et les perdants technologiques de la semaine dernière, j'ai eu moi aussi du mal à en trouver cette semaine. Cette semaine, les résultats des ventes trimestrielles des grands constructeurs de smartphones sont arrivés dans nos emails. On peut trouver des chiffres records avec Apple ou LG, tout comme une baisse des ventes pour certains constructeurs. Nous avons également entendu parler de nouveaux émojis qui prônent la tolérance sur le net. Puis, nous sommes particulièrement énervés par les fonctionnalités d'un portable vendu à 1 500 euros. Alors, quels sont les gagnants et les perdants de la semaine ? J'ai cherché le plus petit dénominateur commun entre toutes ces informations et je l'ai trouvé : la confiance.

Gagnant : Tesla gagne en confiance et en ventes

Elon Musk doit bien rire. Sa mission : faire de Tesla une entreprise milliardaire qui progresse inexorablement. La société de voitures électroniques a même dépassé son objectif de l'année dernière et a récemment annoncé un bénéfice de 105 millions de dollars US, pour le seul dernier trimestre de 2019. La nouvelle a bien évidemment généré de la confiance sur les marchés boursiers : les actions de la firme ont grimpé de 7 %.

AndroidPIT tesla model 3 side
Modèle Tesla 3 : en 2020, on pouvait le voir plus souvent dans les rues. / © NextPit

Malgré toutes les critiques à son encontre, Tesla prouve être une entreprise plus solicitée que jamais. La firme s'attend à vendre au moins 500 000 voitures en 2020 rien qu'en Californie. Ce chiffre n'est pas irréalisable car la production du modèle 3 de Tesla vient de commencer. Par ailleurs, Tesla avait réussi à augmenter ses ventes de 50 % en 2019 par rapport 2018, avec un total de 367 500 voitures électroniques livrées. On fait confiance aux autres acheteurs.

Elon Musk est sans aucun doute l'un des plus intéressés par la poursuite de la croissance rapide de l'entreprise. S'il maintient la valeur marchande actuelle de l'entreprise à 100 milliards de dollars au cours des six prochains mois, il recevra un bonus de 250 millions de dollars.  Vous captez ?! Toujours pas assez surpris ?! L'homme de 48 ans envisage d'investir 50 milliards de dollars afin de porter la valeur de l'entreprise à 650 milliards de dollars dans les neuf prochaines années. Tesla bénéficie pour cela de la confiance des acheteurs et des investisseurs. C'est mon gagnant de la semaine. 

Perdants : la confiance aveugle d'Apple coûte des millions

Si les dernières nouvelles n'étaient pas tombées, Apple aurait également mérité le titre de notre gagnant de la semaine. Finalement, le géant américain a perdu son litige pour un brevet contre l'Université technique de Californie (Caltech) et devra payer 837,8 millions de dollars américains de dommages. L'une des explications serait que Apple aurait trop fait confiance à son fournisseur Broadcom qui aurait violé les droits de brevet de Caltech. Le verdict est moins lourd pour Broadcom puisque la société ne doit payer que 270 millions de dollars de dommages à Caltech. La bataille judiciaire a finalement duré environ quatre ans. Apple est donc le perdant de la semaine.

Le litige portait sur la norme WLAN 802.11n que vous ne connaissez certainement pas beaucoup et qui a été utilisée sur de plus en plus d'appareils à partir de 2009. Le successeur de la norme 802.11g permettait d'obtenir des débits de données plus élevés avec nos appareils grâce aux méthodes de modulation MIMO et à l'utilisation des bandes de fréquences de 2,4 et 5 GHz. La norme a été remplacée par la norme 802.11ac actuelle en 2013. À l'époque, la norme WLAN 802.11n était utilisée sans licence d'utilisation par presque tous les produits Apple (de l'iPhone à l'Apple Watch, passant par l'iMac aux AirPods) contenant des puces WLAN du fournisseur Broadcom. 

Ce verdict vient donc tempérer les joie chez Apple. Malgré cette défaite judiciaire, l'année 2019 du géant américain fut néanmoins énorme côté ventes : des ventes record de 91,8 milliards de dollars. Les bénéfices ont de ce fait augmenté d'un énorme 9 % par rapport à l'année précédente. Apple paiera probablement les dommages et intérêts à Caltech avec de l'argent récemment gagné - si tant que entreprise paie - car la société a fait appel de la décision avec Broadcom.  Malgré cette décision de justice, Apple continue à soutenir son fournisseur. Il est maintenant grand temps d'oublier et de rétablir un bon climat de confiance autour de la marque.

Dites-moi, qui sont vos gagnants et vos perdants de la semaine ?

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition