Gagnant et perdant de la semaine: Huawei domine le marché chinois en crise, StopCovid prend l'eau

Gagnant et perdant de la semaine: Huawei domine le marché chinois en crise, StopCovid prend l'eau

Une semaine avec un long week-end vient de s'achever et on fait à nouveau le point: quels acteurs du secteur de la tech nous ont inspirés et lesquels nous ont déçus? Qui sont les gagnants et les perdants de cette 18ème semaine de 2020?

Le mois d'avril est passé si vite et je me sens comme un voyageur temporel soumis à une énorme pression sur le chemin d'un avenir incertain. Ce n'est pas seulement le cas pour moi. Le marché des smartphones souffre aussi d'une grande incertitude; de quoi s'interroger sur son avenir et sa survie face à une possible nouvelle récession

Mais aujourd'hui, en provenance d'Extrême-Orient, une tendance se dessine subtilement qui pousse la plupart des fabricants de smartphones à faire des coupes. Seul Huawei semble être dans le vert et défie la crise du marché des smartphones chinois avec une croissance et position dominante insolentes en ce premier trimestre financier.

Gagnant de la semaine: Huawei

C'est le résultat des chiffres actuels publiés la semaine dernière par la société d'analyse de marché Counterpoint Market Pulse. Sur le très important marché chinois, Huawei est en mesure d'augmenter sa part de marché dominante à près de 40% au cours du premier trimestre de cette année (+10%) - Huawei est le seul acteur à enregistrer une croissance positive par rapport à l'année dernière sur cette même période. 

L'ensemble du marché souffre énormément: en Chine, les ventes de smartphones ont chuté de 22% par rapport à l'année précédente. Les analystes du marché estiment que les principales raisons en sont les restrictions à court terme dans les usines de fabrication et les fermetures complètes des commerces en raison de l'épidémie de Covid-19.

Nous avons vu là une opportunité pour les petits fabricants de smartphones, car les consommateurs peuvent éviter les vendeurs au détail payés à la commission en passant leurs commandes en ligne. Toutefois, les chiffres de la Chine ne le prouvent pas (les ventes de Vivo, Oppo et Xiaomi ont chuté de 30% en moyenne) et nous donnent une première impression de ce à quoi pourrait ressembler la tendance mondiale.

Bien qu'Apple ait également réussi à accroître sa position sur le marché chinois à dix pour cent par rapport à la même période de l'année précédente (+2% par rapport au1er trimestre 2019), les ventes d'iPhones ont chuté d'environ un pour cent. Huawei vend malgré la crise et vend plus. Le géant chinois est donc logiquement notre gagnant de la semaine.

AndroidPIT huawei p40 front iso
Huawei est le numéro 1 sur le marché chinois des smartphones malgré la crise / © NextPit

Avec une telle bonne nouvelle, les organisateurs de l'IFA n'ont pas pu remporter le titre, bien qu'il soit utile de le mentionner. Les organisateurs de l'Internationale Funkausstellung à Berlin prévoient donc un événement physique pour l'IFA 2020 cet automne. 

Cette année, il y a de nombreuses directives et de nouvelles lois à prendre en considération. Une chose est sûre: L'IFA ouvrira ses portes à Berlin sous une forme restreinte et fait preuve de courage pour attaquer un chantier aussi gigantesque.

Perdant de la semaine: StopCovid

Avec l'introduction de l'application StopCovid, les applications anti-coronavirus de contact tracing ont fait l'objet d'une couverture médiatique et entrainé une levée de boucliers des défenseurs des données personnelles tout comme d'une partie de la communauté tech .

Outre la très sensible question des datas, StopCovid est notre grande perdante de la semaine à cause de l'impasse technologique dans laquelle se trouve l'application du gouvernement français. StopCovid se heurte en effet à des restrictions logicielles liées à l'activation du Bluetooth, indispensable à son bon fonctionnement. 

Apple et Google ont depuis développé et commencé à déployer une API censée contourner ces restrictions. Mais la France refuse de passer par l'API Apple/Google tout en demandant aux GAFA de lever les restrictions: un bras de fer qui semble perdu d'avance. 

AndroidPIT apple heart google3
Apple et Google travaillent main dans la main sur une norme Bluetooth pour les applications Corona / © NextPit

En l'état, StopCovid serait donc incompatible sur tous les iPhone et sur les derniers modèles Android, de quoi rendre l'application de traçage des contacts inutile avant même qu'elle ne officiellement lancée.

Et les limites techniques tout comme la protection des données personnelles ou le risque de surveillance de masse ne sont que la partie émergée de l'article. L'élément humain et le volontariat sur lesquels misent ces applications (en conformité avec le RGPD) sont une sérieuse entrave à leur efficacité dans un contexte de méfiance générale envers les GAFA et l'Etat.

Mais ces questions ne se poseront de toute façon pas si StopCovid fonctionne mal dès le départ à cause de cette impasse technologique. Voilà pourquoi l'application StopCovid est notre grande perdante de la semaine. Et vous? Quels sont vos gagnants et perdants de la semaine? Partagez-les en commentaires.

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Si l'application de traçage de contact échoue à seulement pouvoir exister, cela préfigure bien mal "du jour d'après" censé faire repartir la société dans le droit chemin.
    Les beaux esprits qui nous annonçaient un monde meilleur, à défaut du meilleur des mondes déjà jeté aux oubliettes de l'Histoire, compromettront encore une fois leur sagesse supposée mais déjà fort flétrie.

    Alors si effectivement nous arrivons dans "un nouveau monde", je crains qu'il possède encore beaucoup de tares de l'ancien... malheureusement !
    Entre les "premiers de cordée" et les "premiers de corvée" rien ne s'arrange sinon en pire pour les plus faibles.
    Attention aux lendemains qui continueront à déchanter, ils risquent d'être assez mouvementés pour beaucoup...


  • A mes yeux, ce genre d'applications ne peut pas fonctionner avec un peuple par nature si indiscipliné et rebelle, sans oublier l'égoïsme de beaucoup. Ce n'est pas forcément une critique, car il vaut parfois mieux être indiscipliné et rebelle, plutôt qu'être un mouton qui ne se pose pas de question, on sait quel sort attend ces pauvres bêtes. Je n'imaginais pas un instant tous les Français prêts à se déclarer positifs au coronavirus, l'avoir cru relève de l'utopie. Dans des pays asiatiques ou nordiques, dans lesquels l'esprit collectif existe, on peut y croire, mais pas en France, où la devise serait plutôt "chacun pour sa pomme".