Fanboy de Sony, pourquoi je n'achèterai pas la PS5 Day One

Fanboy de Sony, pourquoi je n'achèterai pas la PS5 Day One

La guéguerre des consoles next-gen ne se jouera pas sur les prix. Sony a annoncé mercredi 16 semptembre que ses PS5 et PS5 Digital Edition sortiront le 19 novembre pour 499 et 399 €. Un tarif d'entrée supérieur à celui des Xbox Series X/S qui n'est pas la seule raison pour laquelle je n'achèterai (probablement?) pas la console de Sony dès sa sortie.

Je voyais mal Sony baisser le prix de sa console flagship pour couper l'herbe sous le pied à Microsoft, même si je l'espérais très fort. 499 €, c'est le prix qu'il faudra débourser pour la PS5 ou la Xbox Series X. Mais le nerf de la guerre était bel et bien ces versions "light" ou digitales des deux consoles. 

Dépourvues de lecteur Blu-ray, elles sont les versions les plus abordables pour les joueurs et probablement celles que les constructeurs espèrent vendre le plus, grâce à leur prix plus attractif. Mais là où je trouve l'offre de Microsoft et sa Xbox Series S intéressante, je suis nettement moins emballé par la PS5 Digital Edition, qui coûte 100 euros de plus.

Mais, pour une fois, cela n'a rien à voir avec le prix.

Les premières exclus ne sont pas vraiment des exclus

La keynote d'hier de Sony était un showcase dédié encore une fois aux jeux, comme le précédent événement du constructeur en juin dernier. L'accent était donc mis sur les jeux, en particulier les jeux exclusifs à la PS5. 

Spider-Man: Miles Morales, Final Fantasy XVI, Horizon II: Forbidden West, le remake de Demon's Souls et même God of War 2: Ragnarok. Les trailers claquent et en mettent plein la vue mais le problème, c'est que très peu de ces jeux seront disponibles au lancement de la PS5, et de nombreux titres ne seront pas totalement exclusifs la nouvelle console de Sony. 

Prenez Spider-Man: Miles Morales, le jeu qui a hypé tout le monde lors de la diffusion du premier trailer en juin. Censé être la suite du premier Spider-Man next-gen (exclu PS4), il ne s'agira en réalité que d'un spin-off. Les g4m3rs appellent ça un "stand alone". 

Concrètement, il s'agit d'une grosse extension, d'un DLC suffisamment étoffé en termes de durée de jeu qu'il peut être vendu comme un titre séparé au lieu d'un simple add-on qu'on télécharge sur le PS Store. Pourquoi cette nuance est importante? Eh bien parce que Spider-Man: Miles Morales sera bien une exclu Sony, qui accompagnera la sortie de la PS5, mais il sera également disponible sur PS4. 

sony ps5 jeux annonces playstation spiderman miles morales
Le jeu Spider-Man: Miles Morales ne sera pas une exclusivité PS5. / © Sony

Même histoire pour Horizon II: Forbidden West. C'est aussi une exclu Sony, mais le jeu sortira sur la PS4 et non uniquement sur la PS5. Dans un post de blog, Sony a expliqué que "les versions numériques de ces jeux sur PS4 pourront être gratuitement transférées sur les deux consoles PS5, et il en va de même pour les versions physiques."

C'est une bonne nouvelle, mais cela fait perdre beaucoup d'intérêt à la PS5 pour ce qui est de l'acheter dès sa sortie. En proposant des exclus PS5 qui n'en sont pas, Sony se prive d'un argument de vente pour pousser les joueurs à sauter le pas de la next-gen.

Pourquoi acheter la PS5 Day One quand je peux jouer aux jeux sur PS4 en attendant que sortent des bundles plus intéressants en termes de prix? 

Le prix des jeux à 80€, mauvaise idée pour la PS5 Digital Edition

La rumeur des jeux PlayStation 5 à 80 € courait depuis quelque temps déjà. Elle est désormais confirmée indirectement par un communiqué de Sony qui liste plusieurs exclusivités PS5 à 79,99 €.

Il faudra donc débourser près de 80 € pour jouer au remake de Demon's Souls sur PS5, mais aussi de Destruction All Stars. L'édition Ultimate de Marvel's Spider-Man: Mile Morales, s'affiche également à 79,99 €, ce qui est moins dérangeant pour une version du jeu qui inclut un remaster du Marvel's Spider-Man de la PS4. La version de base de Marvel's Spider-Man: Mile Morales, pour sa part, sera vendue 59,99 €. 

Je ne vais pas m'étendre sur la légitimité ou non de cette inflation, qui pourrait aussi toucher les jeux Xbox parce que j'ai déjà formulé mon avis à ce sujet dans l'article ci-dessous.

sony ps5 games prices  Les prix officiels des premiers jeux développés par les studios de Sony Interactive Entertainment.  / © Sony

"Mais Antoine, tu es un pigeon, dis moi! Tu ne sais pas qu'il faut attendre quelques semaines voire mois pour que les jeux baissent de prix?", me direz-vous. Et je ne pourrais qu'être d'accord avec vous, j'achète d'ailleurs très rarement mes jeux vidéo Day One. 

Sauf que, comme je l'ai expliqué plus haut, les consoles qui risquent d'être les plus vendues et donc les plus utilisées parce qu'elles sont moins chères, sont les versions digitales Xbox Series S et PS5 Digital Edition. Or, ces versions sont dépourvues de lecteurs Blu-ray. Leurs possésseurs n'auront d'autre choix que d'acheter les jeux en dématérialisé. 

Et si vous connaissez les politiques tarifaires du PS Store, vous savez aussi bien que moi que le prix des jeux dématérialisés baisse très rarement hormis les périodes de promos ou les jeux gratuits qu'on obtient via l'abonnement au PS+. 

Donc ce prix de 80 €, qui semble être réservé aux titres premium ou triple A comme on dit, n'est pas catastrophique si on achète ses jeux en version physique, les jeux version "CD" sont souvent moins à la sortie. Actuellement, un jeu PS4 se vend en moyenne 70 € sur le PS Store alors qu'on le trouve à 60 € chez Fnac, par exemple.

Mais il rend la PS5 Digital Edition nettement moins pertinente. Oui, vous économisez 100 € avec la PS5 Digital Edition par rapport à la PS5 normale. Mais à 80 € le jeu, les 100 € d'économies sur la console paraissent bien superficiels. 

Ce problème va évidemment aussi toucher la Xbox Series S de Microsoft, mais le géant américain a un argument choc pour compenser tout cela, contrairement à son rival nippon.

Sony patauge encore sur le cloud gaming

Ce fameux argument de Microsoft, c'est le Xbox Game Pass. C'est un service par abonnement lancé par Microsoft en 2017 qui donne accès à un large catalogue de jeux en illimité moyennant un abonnement mensuel. Au départ, l'idée était simplement de proposer un catalogue de jeux dématérialisés qu'on pouvait télécharger. 

Mais depuis septembre, ce Game Pass fonctionne également via le cloud, avec l'intégration du service de cloud gaming xCloud de Microsoft dans l'offre Xbox Game Pass Ultimate (12,99 € par mois). J'en parle plus en détails dans l'article ci-dessous. Mais cette offre rend la Xbox Series S vraiment intéressante et compense largement son lecteur Blu-ray manquant.

Certes, les jeux ne vous appartiennent pas vraiment et vous n'y avez accès que tant que vous payez l'abonnement, comme c'est le cas pour vos films et séries sur Netflix. Mais c'est quand même bien de se dire que vous ne serez pas obligé de débourser 80 € par jeu systématiquement, et que vous pourrez y jouer sur votre smartphone, PC ou tablette via le cloud gaming. 

XGPU cloud gaming 2
Le Xbox Game Pass, l'arme ultime de Microsoft contre Sony. / © Microsoft

Sur ce terrain là, Microsoft a une longueur d'avance sur Sony, qui commence à se poser les bonnes questions mais est encore loin d'avoir rattrapé son retard. Par "bonnes questions", je parle de l'offre Playstation+ Collection dévoilée par Sony hier soir.

Cette formule permettra aux joueurs de télécharger des jeux PS4 pour y jouer sur PS5 à la façon du Xbox Game Pass. Le constructeur a dressé une liste dont on ne sait pas si elle est exhaustive. Mais on y retrouve des blockbusters de la PS4 comme God of War, The Last of Us (remastered), Uncharted 4 et consorts. 

Ce service par abonnement mensuel pour la PS5 vient en bonus pour les abonnés PlayStation+ et sera visiblement sans surcoût. Le PS+ coûte actuellement 8,99 par mois. Mais le catalogue est, en l'état, nettement moins vaste que celui du Xbox Game Pass. Et cette formule ne propose pas non plus la possibilité d'utiliser le cloud gaming. 

Et le pompom sur la Garonne? Si vous avez une PS4, il y a de fortes chances que vous possédiez déjà ces jeux. Or, Sony a promis officiellement que ses PS5 seront rétrocompatibles pour 99% des jeux PS4. Sauf que si vous avez un jeu PS4 en version Blu-ray, comment alors le lancer sur votre PS5 Digital Edition?

Il faudra probablement payer l'abonnement au PS+ Collection et espérer que votre jeu se trouve dans le catalogue. Et sinon tant pis pour vous! Vous n'aviez qu'à acheter vos jeux PS4 en dématérialisé sur le PS Store! 

Un prix plus cher justifié pour la PS5 Digital Edition? 

Venons en enfin au prix. J'en ai parlé au début de cet article en expliquant que ce n'était pas la principale raison de mon manque d'enthousiasme autour des PS5. 

Et je le maintiens, je m'attendais à un prix similaire à celui de la Xbox Series X donc je ne vais pas chouiner sur les 499 € de la PS5 de base, contrairement à ce que je fais d'habitude dans mes billets d'humeur sur certains smartphones.

Cependant, impossible de nier que les 100 € de plus de la PS5 Digital Edition (399 €) par rapport à la Xbox Series S (299 €) ne vont pas jouer en la faveur de Sony. Et pourtant, je trouve cette différence de prix, dans l'absolu, assez justifiée si on ne prend en compte que les specs des consoles, et non tous les problèmes que j'ai évoqués plus haut. 

La Xbox Series S subira un downgrade notable en termes de hardware par rapport à la Series X, Microsoft l'a confirmé. Mais Sony a quant à lui assuré qu'hormis l'absence de lecteur Blu-ray, ses deux PS5 auront exactement les mêmes specs et proposeront donc les mêmes performances. 

Xbox Series S et PS5 Digital Edition

Comparatif de fiches techniques
Specs PS5 Digital Edition Xbox Series S
CPU
  • AMD Ryzen Zen 2 
  • 8 Cores / 16 Threads
  • 3,5 GHz
  • AMD Ryzen Zen 2
  • 8 Cores / 16 Threads
  • 3,6 GHz
GPU
  • AMD Radeon RDNA 2-based graphics engine
  • Ray Tracing Acceleration
  • Variable frequency, up to 2.23 GHz (10.3 TFLOPS)
GPU. 4 TFLOPS, 20 CUs, 1.565 GHz
RAM
  • 16 GB GDDR6
  • 448GB/s bande-passante
  • 10GB GDDR6
  •  8 GB à 224 GB/s, 2 GB à 56 GB/s bande-passante
Stockage
  • 825GB
  • 5.5GB/s Read Bandwidth (Raw)
  • 512GB Custom NVME SSD
  • 2.4 GB/s (Raw), 4.8 GB/s
Sortie vidéo
  • Résolution 4K
  • 120 Hz TVs, 8K TVs, VRR 
  • Résolution en jeu: 1440p
  •  Jusqu'à 120 FPS
  • HDMI Auto Low Latency Mode, HDMI Variable Refresh Rate, AMD FreeSync.
Prix 399 € 299 €
Source Sony Microsoft

Ce tableau de specs n'est pas totalement exhaustif, et les différences de téraflops, de bande-passante, de RAM n'intéresseront qu'une infime partie des consommateurs. Je doute que Sony réussisse à convaincre les joueurs lambda, qui se moquent des specs, que les 100 € de plus par rapport à la Xbox Series S valent le coup. 

Mais, sur le papier, la PS5 Digital Edition est plus intéressante techniquement, et selon moi, que la Xbox Series S. Cependant, j'attendrai probablement la première moitiée de 2021 (Q1 ou Q2 2021) pour acheter une PS5, peut-être pour la sortie de God of War 2. 

Ah tiens, Cyberpunk 2077 sort le 19 novembre lui aussi, en même temps que la PS5? Hmmm.... Non, c'est une coïncidence et de toute façon je ne cèderai pas. Non. Vraiment pas. En même temps... 

À lire également sur NextPit France: 

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • fifo123p depuis 4 semaines Lien du commentaire

    Entièrement d'accord avec vous là dessus. Pour moi, céder aux consoles digitales, c'est signer l'arrêt de mort du marché de l'occasion et de la concurrence en général.

    Je vous laisse imaginer un monde dans lequel tous les jeux vidéo PlayStation doivent obligatoirement être acheté chez Sony (quelqu'un a dit monopole ?). C'est la porte ouverte aux jeux PS6 à 90€, hors rares promotions. Et même si les joueurs protestent, il n'y aura aucun autre magasin où acheter ses jeux.

    Merci pour cet article.


  • L'article était intéressant à lire!
    Personnellement je ne me pose pas la question, ce sera une console avec lecteur physique. J'ai trop de jeux en boîte, en plus les versions physiques permettent de faire quelque chose que les versions dématérialisées ne permettent pas: se prêter les jeux parmi ou revendre les jeux qu'on ne veut plus.

    Ensuite pour ce qui est de PlayStation ou Xbox....Demon's Souls a choisi pour moi.


    • Je n'ai jamais joué aux jeux Souls, je ne suis pas assez maso^^ mais le trailer d'hier m'a clairement donné envie de me lancer.

      Mais si je ne craque pas pour Cyberpunk 2077 qui fait tout pour me faire préco la PS5, j'attendrai sûrement 2021.

      Par contre, j'ai bien envie de me prendre le Xbox Game Pass Ultimate en attendant, pour tester le cloud gaming. Mais vu ma connexion, je ne pourrai y jouer qu'au bureau.


      • Je ne peux que te recommander la saga des Souls. Je ne suis pas patient et suis loin d'être un "hardcore gamer" et pourtant, avec de la persévérance et après d'innombrables raclées je les ai finis et ai pris un immense plaisir à le faire. Difficile à prendre en main au début mais une fois que c'est rentré ce n'est (presque) que du bonheur.

        Cyberpunk me fait aussi de l'œil mais ne me fera pas précommander, depuis le temps qu'on attend le jeu je pense que 2-3 mois de plus à attendre est de l'ordre du possible (pour moi du moins).

        Tu as raison le Xbox Game Pass Ultimate a l'air très très intéressant! Comme je sais déjà que je vais rester chez Sony je ne me suis pas penché dessus mais ce que tu expliques dans l'article est ébouriffant! C'est dommage que ta connexion ne te permette pas d'essayer le service comme il faut, à toi de négocier avec ta hiérarchie pour que Nextpit fasse un dossier dessus et que tu sois le testeur officiel :p

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition