Nous utilisons des cookies sur nos sites web. Des informations sur les cookies et sur la manière dont vous pouvez vous opposer à leur utilisation à tout moment ou mettre fin à leur utilisation sont disponibles dans notre Déclaration de protection des données.

Apple s'engage à atteindre la neutralité carbone totale d'ici 2030

Apple s'engage à atteindre la neutralité carbone totale d'ici 2030

Apple promet d'atteindre le taux zéro de ses émissions carbone pour ses produits et ses chaînes de production d'ici 2030, dans un communiqué publié ce mardi 21 juillet.

Apple a dévoilé son plan pour devenir neutre en émissions carbone dans toute son entreprise, sa chaîne d'approvisionnement, de production et le cycle de vie de ses produits d'ici 2030. L'entreprise explique que d'ici 2030, "chaque appareil Apple vendu aura zéro impact climatique."

"Les entreprises ont une occasion unique de contribuer à la construction d'un avenir plus durable, né de notre préoccupation commune pour la planète que nous partageons", a déclaré Tim Cook, PDG d'Apple. "Avec notre engagement pour la neutralité carbone, nous espérons créer par ricochet un changement beaucoup plus important."

Dans son rapport 2020 publié ce mardi 21 juillet, Apple détaille ses plans visant à réduire les émissions de 75 % d'ici 2030 tout en développant des solutions innovantes de réduction du carbone pour les 25 % restants de son empreinte globale.

Une road map étalée sur 10 ans

Cette promesse du taux zéro d'émissions, Apple l'avait déjà formulée en 2019, sans toutefois préciser quand ces engagements seraient concrétisés. Désormais, Cuppertino s'impose une deadline, 2030, et détaille sa road map pour atteindre ses objectifs. 

Le premier point est le déploiement d'un robot nommé "Dave." Ce dernier démonte le Taptic Engine de l'iPhone pour mieux récupérer des matériaux clés tels que les aimants à base de matériaux rares et le tungstène tout en permettant la récupération de l'acier. C'est ici une évolution de sa gamme de robots de démontage d'iPhone appelée "Daisy".
 

Apple compte aussi s'appuyer sur son laboratoire de récupération des matériaux à Austin, au Texas, qui se concentre sur les technologies innovantes de recyclage de l'électronique et s'est associé à l'université Carnegie Mellon pour développer des solutions d'ingénierie durables.

La firme rappelle que "tous les iPhone, iPad, Mac et Apple Watch mis sur le marché l'année dernière sont fabriqués à partir de matériaux recyclés, notamment les éléments de terres rares recyclés à 100 % dans le Taptic Engine de l'iPhone." 

Des procédés qui auraient permis à Apple de réduire son empreinte carbone de 4,3 millions de tonnes métriques en 2019.Au cours des 11 dernières années, Apple assure avoir réduit de 73 % l'énergie moyenne nécessaire à l'utilisation de ses produits.

Voilà pour les éléments de langage. Mais qu'en est-il concrètement? 

Une promesse trop belle pour ne pas être du greenwashing? 

Apple n'est pas la première ni la seule entreprise tech à prendre de tels engagements. Google et Microsoft, ont fait des promesses similaires de fonctionner avec des énergies renouvelables au cours des deux dernières décennies et les ont tenues.

Selon le quotidien britannique The Guardian, les géants de la tech ont fait tripler les ventes dans l'énergie renouvelable depuis deux ans grâce à leurs investissements. Google est ici le plus gros acheteur pour rendre ses data centers plus durables.

Mais le cas d'Apple est différent. Ses engagements concernent ici essentiellement sa production de produits tech, très énergivore et à l'impact environnemental considérable. 

Pour autant, Apple fait de vrais efforts, il ne faut pas le nier. L’entreprise a par exemple annoncé en 2018 que l’ensemble de ses infrastructures - à commencer par ses bureaux, ses centres de données et ses magasins - étaient désormais alimentés à 100% en énergies renouvelables.

On ne peut donc pas voir cet engagement comme une stratégie purement marketing ni de greenwashing. Apple a déjà concrétisé plusieurs de ses engagements, c'est indéniable.

Comment ne rien émettre quand on produit de plus en plus de déchets?

Mais parce qu'on a beaucoup parlé du démontage de ses appareils et l'empreinte carbone à taux zéro tout au long du cycle de vie des produits Apple: qu'en est-il des déchets industriels? 

Dans un article d'Apple Insider publié en 2019 sur le précedent rapport environnemental d'Apple, on apprend qu'Apple produit toujours de plus en plus de déchets, même s'il en recycle de plus en plus.

apple dechets recyclage
Le taux de déchets recyclés et mis à la décharge par Apple de 2012 à 2018. / © Apple Insider

"En fait, en 2012, Apple a envoyé un peu plus de 4,8 millions de livres (218 tonnes) de déchets dans les décharges. En 2015, ce chiffre est passé à plus de 13 millions de livres (5896 tonnes). En 2018, Apple avait envoyé 36,5 millions de livres - soit 18 250 tonnes - de déchets dans des décharges", écrivait Apple Insider.

Et le site spécialisé de préciser que "ce ne sont que les déchets qu'ils pouvaient envoyer dans les décharges, sans compter les déchets dangereux qui eux ont presque doublé entre 2017 et 2018."

apple dechets industriels
La quantité de déchets non-recyclés d'Apple de 2012 à 2018. / © Apple Insider

Cela s'explique principalement par le fait qu'Apple produit davantage d'appareils de nos jours. En produisant plus d'appareils, la marque à la Pomme finira par produire plus de déchets. Et c'est une problématique qui concerne la totalité des constructeurs sur le marché des smartphones. 

On voit donc que le développement de solutions de recyclage et de production durable ne peuvent être une solution miracle. Cet éventail d'engagements doit impérativement être associé à une refonte de la stratégie commerciale des marques. En gros, arrêter de sortir 4 modèles de smartphones et de laptop chaque année. 

L'initiative d'Apple est donc tout à fait louable et le géant de la tech semble vouloir se donner les moyens de tenir sa promesse. On ne peut pas parler de greenwashing véritablement. Mais ces bonnes intentions se heurtent fatalement au paradoxe du marketing effréné qu'entretien chaque constructeur, peu importe les bons résultats que chacun atteint pour réduire son empreinte carbone. 

À lire également sur NextPit France: 

Source : Apple

Derniers Articles

Articles recommandés

10 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • Papounet UT depuis une semaine Lien du commentaire

    Apple promet d'atteindre le taux zéro de ses émissions carbone pour ses produits et ses chaînes de production d'ici 2030,

    en Chine aussi pour la production ou c'est seulement dans les pays où le matériel n'est pas fabriqué ?

    parceque taux zéro juste pour les boutiques et autres bureaux c'est complètement débile, excusez moi du terme.

    parceque ce qui pollue le plus c'est bien la fabrication dans les usines qui se trouvent en Asie.


  • "Pour autant, Apple fait de vrais efforts, il ne faut pas le nier. L’entreprise a par exemple annoncé en 2018 que l’ensemble de ses infrastructures - à commencer par ses bureaux, ses centres de données et ses magasins - étaient désormais alimentés à 100% en énergies renouvelables." 🤔

    Donc l'Apple Store Opéra à Paris, dans son bel immeuble en pierre de taille haussmannien est alimenté entièrement par des panneaux solaires et des éoliennes ? Plus c'est gros, plus ça passe, c'est ça le truc de nos jours ? A ce jeu-là on peut même affirmer que l'ensemble des centrales électriques à charbon ne rejettent que de la vapeur d'eau et que les déchets nucléaires ne sont en réalité que de la guimauve à la fraise. Qui dit mieux ? On se fout de nous à une échelle industrielle et galactique. 😂

    Comme si ces sociétés en avaient quoi que ce soit à faire de l'écologie, pour elles ce n'est qu'un moyen d'être dans l'air du temps. En bonnes opportunistes qui ont flairé un filon, elles exploitent juste le sujet à la mode pour tenter de se racheter une virginité écologique et une bonne conscience. Ne nous leurrons pas et ne laissons pas ces sociétés nous leurrer, tout cela n'est que du vent, leur souhait est de nous fourguer le plus possible de produits. Allez demander à leurs actionnaires...vous allez voir ce qu'ils en ont à faire de l'écologie. 😏

    Je voudrais voir que le gigantesque siège d'Apple est entièrement alimenté par des énergies renouvelables... 😁 Même les jours sans vent ou par temps couvert ? 😁 Pipeau. À mon avis, c'est comme les éoliennes qu'il faut alimenter électriquement pour les entretenir, parce qu'elles ne fonctionnent pas assez souvent et se détériorent. Sans compter les centaines de tonnes de béton pour leurs socles impossibles ensuite à retirer, et leurs pales qu'on est obligé d'enterrer parce qu'on ne sait pas les recycler. Du vent tout ça !


    • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

      La respectabilité des entreprises = ni responsable ni coupable ?
      On peut se poser la question.

      On en est arrivé au point où ce système économique s'est tellement avancé dans une direction qu'il ne sait plus comment faire marche arrière.
      Il n'y a pas que des imbéciles à la tête de cette infâme machinerie au point je suis de plus en plus persuadé que certains comprennent l'inhumanité de la chose et les conséquences désastreuses où cela nous entraîne implacablement mais sans chercher ou trouver de solutions viables.


  • louis hory depuis 2 semaines Lien du commentaire

    Serait-ce un choix de société le vrai problème ou la vraie solution ?
    Pourtant nos élus politiques nous affirment, presque tous, qu'il n'y a qu'un seul choix possible, étonnant non ?

    Je retourne à ma lecture : "L'héritage des Lumières, ambivalences de la modernité" d'Antoine Lilti (pas Engels 😉) j'y trouverai peut-être un début de réponse...

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition