Android et iOS: La fin d'une rivalité?

Android et iOS: La fin d'une rivalité?

Google et Apple travaillent ensemble sur une technologie Bluetooth qui permettra aux plateformes concurrentes iOS et Android de communiquer entre elles pour une bonne cause. N'est-ce pas historique? Nous revenons sur la rivalité entre les ennemis jurés Apple et Google.

"Chacun sa place et les moutons seront bien gardés", je vous sens déjà commenter. Oui, ne mélangeons pas tout, mais l'union de Google et d'Apple pourrait signifier la fin de l'éternelle opposition entre Androidisme et Pommisme. Imaginez: le PSG et l'OM se liant soudainement d'amitié. Je ne peux que trop bien imaginer les visages des supporters. De même, les visions des visages dégoûtés des disciples hardcore d'Apple et des adeptes d'Android me parviennent.

Parce que ce matin, on a osé parler d'une coopération inédite entre les deux géants californiens pour développer une solution commune de suivi des personnes infectées par le Covid-19.

Le courant passe donc plutôt bien entre iOS et Android et ce via Bluetooth. Les deux firmes mettent au point un moyen de mettre en commun les données de déplacement de leurs utilisateurs de manière cryptée. Cela afin de permettre aux autorités et aux organismes de santé publique de fournir un suivi fiable des infections liées au coronavirus. Une API commune est également prévue à cet effet. Nous profitons de cette nouvelle pour savourer (une dernière fois?) la rivalité historique entre Google et Apple.

2005: Steve Jobs déclare la "guerre" à Google

Apple et Google s'entendaient assez bien il y a longtemps. Ils avaient lors conspiré contre Microsoft. Google travaillait sur des applications pour les iPhones révolutionnaires d'Apple. Mais bien avant que les premiers smartphones avec iOS ou Android ne voient le jour, il existait une rivalité plus ou moins sérieuse entre Google et Apple. La première rupture entre les deux entreprises est illustrée par une citation du vétéran d'Apple Steve Jobs.

Le père d'Apple, dit impulsif, aurait envoyé un e-mail au co-fondateur de Google, Sergey Brin: Il faisait référence aux projets de Google de prendre en charge l'équipe de développement du navigateur Safari d'Apple. Google aurait planifié le rachat pour le développement ultérieur du navigateur Chrome. Peu avant l'introduction du premier iPhone, les géants de la tech ont commencé à se battre. On dit que Jobs était déjà au courant du développement par Google de son propre système d'exploitation mobile à l'époque.

2008: le rêve d'HTC déclenche la guerre des Deux-Roses

Environ un an après l'introduction du premier iPhone en 2007, Google lance le HTC Dream à l'automne 2008. Il est considéré comme le premier smartphone Android officiel. Comme l'iPhone d'Apple, le HTC Dream avec le système d'exploitation Google était exclusivement disponible par l'intermédiaire de certains opérateurs.

Des témoins rapportent qu'un Steve Jobs furieux a réussi à forcer Google à supprimer du système des similarités avec iOS, comme les gestes pour zoomer sur l'écran. Eric Schmidt, le patron de Google à l'époque, en a fait un compte-rendu divertissant. Cependant, avec les nouvelles versions d'Android, la prise en compte des éventuelles sensibilités professionnelles a été abandonnée.

Ce dernier s'est alors fixé un but dans la vie: "S'il le faut, j'utiliserai mon dernier souffle et les 40 milliards de dollars qu'Apple a en banque pour corriger cette injustice", aurait-il dit à l'auteur de sa biographie. "Je vais détruire Android parce que c'est un produit volé. Je suis prêt à aller partir en guerre thermonucléaire pour cela".

2012: Apple lance les applications Google sur l'iPhone

Toutefois, en raison d'accords de licence, "Jobs" n'a pas pu mettre ses menaces en pratique immédiatement. Il a emporté son ressentiment envers Google dans sa tombe en 2011. Ce n'est qu'après son décès en 2012 que les accords de licence avec Google ont pris fin, garantissant que YouTube et Google Maps sur chaque iPhone sont en état de marche.

Avec Apple Maps et l'interdiction de l'application YouTube avec iOS 6, Apple a parlé en termes clairs. À l'époque, Google desservait une bonne moitié du marché des smartphones avec son système d'exploitation Android. La rivalité entre les entreprises est depuis longtemps passée aux utilisateurs de téléphones portables: Il semblait y avoir soit des fanboys d'Apple, soit des nerds d'Android. La question de savoir quel est le meilleur système d'exploitation reste à ce jour sans réponse et fait l'objet de vives discussions.

2013: Siri se moque de Google Glass

Un an plus tard, Apple a utilisé son assistante vocale Siri, alors encore toute jeune, pour donner une voix à la rivalité avec Google. En 2012, les lunettes Google "Glass" ont vu le jour. Apple estimait que c'était un simple gadget et l'a fait savoir à ses utilisateurs de l'iPhone qui pouvaient le découvrir à l'époque par commande vocale Siri.

Par exemple, l'assistant d'Apple répondait à la commande vocale de Google "Ok, Glass" par des quolibets: "Siri vous déconseille d'attacher l'iPhone autour de votre tête." Steve Jobs aurait certainement aimé ces sarcasmes. Google s'est aussi impliqué dans la Guerre des Deux-Roses avec son assistant rétorquant: "La recherche vocale de Google ne fait pas que m'entendre, elle me comprend."

2014: Tim Cook, "Google est notre plus grand rival"

Tim Cook a succédé à Steve Jobs à la tête d'Apple et a également poursuivi la rivalité avec Google. Dans une interview avec l'animateur de talk-show américain Charlie Rose, le PDG d'Apple a expliqué que l'esprit du fondateur resterait à jamais dans l'ADN de la société. Il l'a souligné en déclarant qu'Apple n'avait qu'un seul concurrent: Google. Des rivaux comme Samsung n'ont fourni le matériel que pour un système d'exploitation qui a finalement été fourni par Google.

2019: Google s'en prend à l'iPhone X

Mais même s'il semble qu'Apple en particulier n'ait jamais dépassé le développement d'Android, l'opérateur du moteur de recherche joue le jeu. Grâce à une campagne marketing au vitriol, Google a piqué Apple l'année dernière. Deux affiches ont été placées sur les murs des bâtiments de plusieurs villes.

En haut, un motif sous-exposé avec les mots "iPhone X" et le prix de 999 dollars. Juste en dessous, les lettres "Pixel 3a" et "399 Dollars" étaient sur le même motif, mais beaucoup mieux exposées. Ainsi, Google s'opposait à la technologie beaucoup plus coûteuse d'Apple, qui produit des résultats photographiques comparativement moins bons que son excellent photohone low cost le Pixel 3a.

Cependant, on peut se demander si les smartphones peuvent être comparés, étant séparés de deux années de développement. L'année dernière, Google a fait plusieurs comparaisons de ce type avec l'iPhone X d'Apple. On soupçonne que Google ne pouvait pas utiliser le terme "iPhone XS" pour sa stratégie marketing, mais voulait en fait s'adresser à l'iPhone alors le plus courant.

2019: Apple et Google travaillent sur une norme commune pour la maison connectée

Malgré tout, 2019 semble avoir été l'année où les deux entreprises ont relégué leur rivalité au second plan pour la première fois depuis des années, pour la bonne cause du progrès technologique. En décembre dernier, Apple et Google ont annoncé avec Amazon et Zigbee qu'ils travaillaient sur une norme commune pour l'IOT (internet of things).

Le projet "Connected Home over IP" vise à simplifier le développement pour les fabricants de produits connectés et la compatibilité entre les plates-formes pour les utilisateurs de produits de la maison connectée. À cette fin, les entreprises participantes ont défini un groupe de travail interdisciplinaire qui doit poursuivre une approche open source pour le développement et la mise en œuvre d'un protocole de connexion uniforme. Là encore, ils travaillent ensemble sur une valeur ajoutée pour l'utilisateur.

2020: iOS et Android fusionnent pour la bonne cause

D'un point de vue romantique, c'est la difficile année 2020 qui va enfin rapprocher plus que jamais Apple et Google pour déclarer la guerre à un virus qui se propage dans le monde entier. Android et iOS n'ont jamais été aussi proches. Une communication directe via Bluetooth n'est pas possible au départ d'un point de vue matériel.

On ne peut qu'estimer le nombre de fois où les utilisateurs de smartphones Android et iOS se sont plaints des difficiles possibilités de partage entre les deux plateformes. Il devrait être clair qu'Apple, en particulier, a été réticent à accepter la compatibilité. L'accent a toujours été mis sur la sécurité supposée des systèmes d'exploitation d'Apple, qui ne devrait pas mettre en danger ses utilisateurs en raison de l'ouverture - et de la vulnérabilité - d'Android. Ces dernières années, cependant, l'entreprise a perdu de sa crédibilité avec cette approche en raison de plusieurs vulnérabilités en matière de sécurité.

Cependant, le fait que la coopération pour développer une interface Bluetooth entre Android et iOS signifie la fin à court terme de la rivalité ne signifie pas, bien sûr, qu'iOS et Android s'entendront mieux à l'avenir. Mais l'union de deux éternels rivaux devrait à elle seule nous inciter, nous les utilisateurs finaux, à renoncer enfin au dénigrement mutuel et à nous unir dans notre passion commune: la tech. Personnellement, je suis prête pour cette amitié.

Derniers Articles sur NextPit

Recommandé par NextPit

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition