NextPit

4 façons de négocier le salaire de vos rêves

shutterstock salary negotiation
© mojo cp / Shutterstock.com

Vous avez obtenu le poste de vos rêves, félicitations! Mais avez-vous obtenu le salaire que vous méritez? Souvent, les gens consacrent tellement d'efforts à la réussite de l'entretien qu'ils se contentent de ce qui leur est proposé lorsqu'ils acceptent le poste.

Mais, avant d'entamer la conversation, est-ce vraiment une bonne idée? Oui, selon une enquête de Fidelity Investments, qui a révélé que 58 % des personnes ont accepté l'offre initiale de leur poste actuel sans négocier. Mais la tactique fonctionne: l'enquête a également révélé que 85 % des personnes qui ont demandé une meilleure offre en matière de salaire, de rémunération ou d'avantages sociaux ont obtenu au moins une partie de ce qu'elles demandaient.

Ainsi, lorsque vous recevez une offre d'emploi et que vous aimeriez voir le salaire augmenter, il est tout à fait justifié de revenir avec un dossier de négociation bien préparé et d'observer l'augmentation du salaire proposé. Nous savons aussi que parler d'argent met beaucoup de gens mal à l'aise, alors lisez notre tutoriel en quatre points ci-dessous qui couvre tout ce que vous devez savoir pour négocier un meilleur salaire.

Oh, et bonne chance!

La recherche est reine

Nous sommes sûrs que vous savez ce que vous aimeriez gagner, mais avant d'entamer une négociation salariale, il est important que vous compreniez votre valeur sur le marché. Quelle est l'échelle des salaires pour votre expérience dans votre secteur d'activité et où se situe l'offre d'emploi dans cette échelle?

Deuxièmement, quelle est votre valeur marchande personnelle? Avez-vous suivi une formation récente ou des cours de perfectionnement, avez-vous plus d'expérience que ce que le poste exige ou apporterez-vous une couche supplémentaire de connaissances au rôle? Si c'est le cas, vous devez tenir compte de tous ces éléments dans votre discussion sur la rémunération. En outre, cela signifie également que vous démarrez les négociations sur une base vraiment solide.

Établissez vos points de discussion

Bon: vous avez fait vos recherches, vous connaissez votre valeur marchande et vous avez une certaine flexibilité sur le chiffre que vous souhaitez. Maintenant, établissez vos points de discussion. Le fait est que, pour la majorité d'entre nous, parler d'argent et négocier un salaire plus élevé est inconfortable.

Le fait d'avoir préparé à l'avance quelques sujets de discussion clés rend les choses un peu plus faciles. Sans compter qu'en ayant toutes vos informations à portée de main, vous aurez l'air vraiment prêt pour le responsable du recrutement. Et pour un responsable du recrutement, être préparé est synonyme de professionnalisme et d'organisation.

Commencez par les moyennes du marché, puis apportez votre expérience supplémentaire, élaborez à nouveau sur les victoires dont vous étiez responsable chez votre précédent employeur. Terminez en expliquant pourquoi vous êtes la personne la plus qualifiée pour ce poste. Si nécessaire, traduisez vos victoires précédentes en bénéfices, et terminez par votre valeur. Entraînez-vous au moins une fois avant de passer votre appel pour conclure l'affaire.

Le non n'est pas la fin

Si le responsable du recrutement refuse votre demande d'augmentation de salaire, vous pouvez tout de même vous en servir comme point de départ pour d'autres négociations. La compensation financière n'est peut-être pas sur la table, mais quels autres avantages peuvent être ajoutés à l'offre globale pour la rendre plus attrayante?

Les avantages supplémentaires sont précieux. En fait, selon Qualtrix, 79 % des travailleurs choisiraient des avantages supplémentaires plutôt qu'une augmentation de salaire. Différenciez-les des avantages accessoires, qui comprennent des éléments tels que les happy hours au bureau, les tables de jeux et les activités sociales de l'entreprise. Tous ces avantages sont agréables à avoir, mais difficiles à quantifier.

Vous tirerez une valeur réelle d'un lieu de travail qui peut offrir un mélange de travail flexible, de bons congés annuels flexibles (et pouvez-vous négocier plus de congés payés), de formation et de développement, d'assurance-vie, de bien-être et d'avantages médicaux.

De plus, l'entreprise peut-elle augmenter sa contribution au régime de retraite, proposer des plans d'actionnariat ou de participation du personnel? N'oubliez pas que le non n'est pas la fin de la conversation, c'est un détour vers autre chose.

Fixez des limites strictes

La négociation salariale est essentiellement un va-et-vient entre vous et le responsable du recrutement, et les bons négociateurs fixent leurs limites avant même de commencer. Quel est le montant dont vous vous contenterez, le montant en dessous duquel vous ne descendrez pas et les avantages qui sont importants pour vous. Si vous avez fixé vos limites à l'avance, vous ne vous laisserez pas distraire par des avantages qui n'ont que peu d'impact sur votre vie quotidienne, comme les soirées pizza par exemple. Fixez vos limites et ne bougez pas, car le bon emploi viendra.

Enfin, soyez prêt à vous retirer. Si vous ne parvenez pas à obtenir une offre qui vous convienne, et que votre chiffre est réaliste, vous devez être prêt à rejeter l'offre et à chercher ailleurs.


Cet article a été rédigé par Aisling O'Toole et fait partie d'une collaboration entre NextPit et Jobbio. Pour en savoir plus sur le partenariat entre NextPit et Jobbio, cliquez ici.

Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition